Pichayapa "Namsai" Natha, 19 ans, membre du "girls band" BNK48, a porté vendredi un T-shirt avec pour motif le drapeau militaire de l'Allemagne nazie lors d'une répétition retransmise à la télévision.

L'adjointe du chef de mission de l'ambassade d'Israël en Thaïlande a exprimé samedi sur Twitter sa "stupeur" et sa "consternation", en rappelant notamment que ce dimanche était la Journée internationale dédiée à la mémoire des victimes de l'Holocauste. "Le fait que la chanteuse ait arboré des symboles nazis choque des millions de gens dans le monde", a également twitté Smadar Shapira.

La chanteuse rencontrait dimanche après-midi l'ambassadeur d'Israël, a précisé Mme Shapira.

Les habits avec des portraits d'Hitler ou des croix gammées sont relativement fréquents en Thaïlande, moins par sympathie nazie que par manque de références historiques dans ce pays d'Asie du sud-est où l'enseignement est critiqué pour son ethnocentrisme et ses lacunes.

Samedi soir, en pleurs, l'artiste a présenté ses excuses lors d'un concert. Elle a par la suite assumé l'entière responsabilité de cette controverse, en présentant sur Facebook ses excuses pour son ignorance. "Je ne peux pas annuler mon erreur, mais je promets qu'elle ne se reproduira plus", a-t-elle dit.

Ce n'est pas la première fois qu'une référence banalisée à Hitler fait scandale en Thaïlande. En juillet 2013, les étudiants d'une prestigieuse université de Bangkok avaient affiché, tout à fait officiellement, une banderole représentant Hitler au milieu de superhéros de bandes dessinées. En 2011, des élèves avaient défilé en prélude à une compétition sportive en uniformes nazis.