Car si l'empire du Milieu ne nous a pas épargnés sur ce coup-là, d'autres choses, comme partout, y sont bonnes à prendre. Et c'est le cas du "wuwei", un concept taoïste plurimillénaire, popularisé l'an dernier chez nous par Romain Graziani dans son livre L'usage du vide (chez Gallimard). Ce qu'il nous invite à faire ? A "non agir" dans certaines situations, c'est-à-dire, bien plus qu'à lâcher prise, à se concentrer pour rester en retrait, et laisser les choses désirées se réaliser d'elles-mêmes, sans se démener pour y arriver. Dans le journal français Libération, l'auteur expliquait récemment : "Quand vous faites cuire un gâteau au four, vous ne faites rien en apparence, et pourtant vous achevez un travail. Si vous ouvrez sans cesse la porte du four, vous pensez être actif mais vous nuisez au processus." Et de déplorer que bien souvent dans notre société, "l'action vire à la frénésie".

En cette période de doutes, mieux vaudrait donc selon lui se poser un instant, les doigts de pieds en éventail au bord de l'eau ou un verre à la main, entre amis, au jardin, pour s'empêcher de faire des plans sur la comète, et surtout pour reprendre son souffle... Comme le dit Carl Honoré dans ces pages : "Ce qui compte le plus nous a été rendu par la pandémie : du temps à passer ensemble, du temps pour se reposer, penser, apprendre, rêvasser ; chacun a pu faire l'expérience de la philosophie slow." Le moment d'en profiter a donc sonné. Vive l'été !

Dès ce 1er juillet, Le Vif Weekend prend une pause estivale pour quelques semaines. Mais pour vous faire patienter, ce dernier numéro vous offre une dose XXL de lecture, à savourer sur un hamac ou au bord d'un étang de baignade (avec en cadeau un gel douche Rainpharma offert)

Envie de suivre l'actualité lifestyle durant cette période ? Notre site www.levifweekend.be continue, sans interruption, à vous alimenter en idées inspirantes et news pertinentes. Votre magazine, lui, revient dès ce 20 août, plein d'énergie pour aborder la rentrée. Belles vacances à tous !

., DR
. © DR

Car si l'empire du Milieu ne nous a pas épargnés sur ce coup-là, d'autres choses, comme partout, y sont bonnes à prendre. Et c'est le cas du "wuwei", un concept taoïste plurimillénaire, popularisé l'an dernier chez nous par Romain Graziani dans son livre L'usage du vide (chez Gallimard). Ce qu'il nous invite à faire ? A "non agir" dans certaines situations, c'est-à-dire, bien plus qu'à lâcher prise, à se concentrer pour rester en retrait, et laisser les choses désirées se réaliser d'elles-mêmes, sans se démener pour y arriver. Dans le journal français Libération, l'auteur expliquait récemment : "Quand vous faites cuire un gâteau au four, vous ne faites rien en apparence, et pourtant vous achevez un travail. Si vous ouvrez sans cesse la porte du four, vous pensez être actif mais vous nuisez au processus." Et de déplorer que bien souvent dans notre société, "l'action vire à la frénésie". En cette période de doutes, mieux vaudrait donc selon lui se poser un instant, les doigts de pieds en éventail au bord de l'eau ou un verre à la main, entre amis, au jardin, pour s'empêcher de faire des plans sur la comète, et surtout pour reprendre son souffle... Comme le dit Carl Honoré dans ces pages : "Ce qui compte le plus nous a été rendu par la pandémie : du temps à passer ensemble, du temps pour se reposer, penser, apprendre, rêvasser ; chacun a pu faire l'expérience de la philosophie slow." Le moment d'en profiter a donc sonné. Vive l'été !