Est-ce par envie de ne rien montrer de leur home sweet home ou de lever un coin du voile sur leur antre privé ? Que laissent supposer la position des corps les uns par rapport aux autres, les mines sérieuses ou amusées, les regards fuyants ou rassurants, la manière de poser les mains, de s'asseoir ou non ?

© Anne-Catherine Chevalier

L'artiste propose des portraits - anonymes ou plus connus, à l'instar de Delphine Boël - qui, ensemble, se font le porte-parole d'une diversité toute actuelle. Cellules monoparentales, homoparentales, recomposées, décomposées... "La définition de ce terreau dans lequel vit et grandit l'enfant est devenue variable", rappelle la psychologue Diane Drory qui préface ce bel album.

© Anne-Catherine Chevalier

Derrière les visages figés sur pellicule, on tente de lire en filigrane des histoires, gaies ou tristes, teintées par notre propre vision stéréotypée de ce que doit être le triangle mère-père-mômes. "L'arrière-plan participe au mouvement de l'imaginaire, à la construction du roman familial que chaque photo évoque pour le lecteur. Mais cette dernière est un silence vivant se prêtant admirablement à nos fantasmes individuels. Ce qu'on croit voir se révèle sans doute bien différent de la réalité", avertit l'experte dans son introduction.

Ce qui nous amène à parcourir ce recueil de clichés très esthétisants autrement, en essayant de comprendre pourquoi certains détails nous parlent tant. Et de poursuivre la réflexion en s'interrogeant sur ce que nous aurions laissé mettre en boîte, pour esquisser notre propre intimité. Une thérapie par l'image en quelque sorte.

© Anne-Catherine Chevalier

Family, par Anne-Catherine Chevalier, Aparté Editions, 100 pages.