Atteint de démence sénile, le New-Yorkais d'origine était porté disparu depuis le 31 mars, date à laquelle il avait été aperçu pour la dernière fois à l'extérieur de sa maison. Il était âgé de 82 ans.

Fasciné par la nature, Peter Beard s'était fait connaître par ses photographies du parc national de Tsavo East au Kenya, au début des années 60. Installé au Kenya où il avait acquis une maison, le photographe avait documenté les persécutions qui visaient les éléphants, ainsi que les rhinocéros. Outre la photographie classique, il s'est signalé par des collages, mêlant clichés, peintures, dessins et texte.

Très tôt, il se lie d'amitié avec plusieurs artistes de renom comme Salavador Dali, avec lequel il collabore, ou Francis Bacon. Durant les années 70, il plonge dans le show-business en photographiant la tournée "Exile On Main Street" des Rolling Stones pour le magazine Rolling Stone.

Il évoluera ainsi durant de nombreuses années entre deux mondes, d'un côté la nature africaine et de l'autre celui des élites artistiques.

Peter Beard photographié en juillet 1981, dans sa propriété de Montauk, New York., Getty Images
Peter Beard photographié en juillet 1981, dans sa propriété de Montauk, New York. © Getty Images

Physique de jeune premier, goût de l'aventure, Peter Beard était un personnage hors norme, à l'aise dans la savane comme dans une soirée mondaine. En 1969, il sera condamné à 18 mois de prison par la justice kényane pour avoir frappé et ligoté un braconnier qu'il avait surpris en train de relever un piège. Il bénéficiera finalement d'une remise en liberté anticipée.

L'artiste était aussi connu que son oeuvre, habitué des soirées mondaines et un temps en couple avec des célébrités, notamment l'actrice Candice Bergen.

"Peter était un homme extraordinaire qui a mené une vie extroardinaire", ont écrit ses proches dans un message posté sur Instagram. Le photographe "symbolisait ce qu'être ouvert signifie, à de nouvelles idées, de nouvelles rencontres, de nouveaux modes de vies", ont-ils ajouté. "Il est mort où il a vécu: dans la nature."

Atteint de démence sénile, le New-Yorkais d'origine était porté disparu depuis le 31 mars, date à laquelle il avait été aperçu pour la dernière fois à l'extérieur de sa maison. Il était âgé de 82 ans.Fasciné par la nature, Peter Beard s'était fait connaître par ses photographies du parc national de Tsavo East au Kenya, au début des années 60. Installé au Kenya où il avait acquis une maison, le photographe avait documenté les persécutions qui visaient les éléphants, ainsi que les rhinocéros. Outre la photographie classique, il s'est signalé par des collages, mêlant clichés, peintures, dessins et texte.Très tôt, il se lie d'amitié avec plusieurs artistes de renom comme Salavador Dali, avec lequel il collabore, ou Francis Bacon. Durant les années 70, il plonge dans le show-business en photographiant la tournée "Exile On Main Street" des Rolling Stones pour le magazine Rolling Stone.Il évoluera ainsi durant de nombreuses années entre deux mondes, d'un côté la nature africaine et de l'autre celui des élites artistiques.Physique de jeune premier, goût de l'aventure, Peter Beard était un personnage hors norme, à l'aise dans la savane comme dans une soirée mondaine. En 1969, il sera condamné à 18 mois de prison par la justice kényane pour avoir frappé et ligoté un braconnier qu'il avait surpris en train de relever un piège. Il bénéficiera finalement d'une remise en liberté anticipée.L'artiste était aussi connu que son oeuvre, habitué des soirées mondaines et un temps en couple avec des célébrités, notamment l'actrice Candice Bergen."Peter était un homme extraordinaire qui a mené une vie extroardinaire", ont écrit ses proches dans un message posté sur Instagram. Le photographe "symbolisait ce qu'être ouvert signifie, à de nouvelles idées, de nouvelles rencontres, de nouveaux modes de vies", ont-ils ajouté. "Il est mort où il a vécu: dans la nature."