Pour répondre à l'appel du large, cher à Baudelaire, le transport aérien apporte un moyen aisé (quoi que désormais écologiquement controversé). Celui-ci transite forcément par les aéroports, lieux de rêverie et de passage par excellence. Mais comment capter leur âme? Tel est le souhait de Harry Gruyaert. Né en Belgique, ce photographe réputé fait partie de l'agence Magnum et est représenté par la prestigieuse galerie anversoise Fifty One. D'après lui, il y a plein de moyens de s'évader, à commencer par l'imaginaire. "Quand j'étais enfant, lorsqu'il y avait des problèmes à la maison ou à l'école, je prenais mes ailes pour m'échapper", raconte-t-il.

Pas étonnant qu'il soit donc aujourd'hui "fasciné par les lieux où les gens attendent, où le temps est comme suspendu", l'aéroport se prêtant parfaitement à "cette perte de repères donnant cette impression très forte d'être entre deux mondes". Un espace interstitiel auquel l'artiste vient de dédier un bouquin (*). Au fil des pages, ses clichés, qu'ils proviennent de France, des Etats-Unis, du Japon, du Niger, d'Inde ou de Dubaï, y jonglent avec "les jeux de lumière, de transparence et de reflets". A la fois graphiques et esthétiques, ses photos bigarrées - by night and day - sont des tableaux dans lesquels gravitent des êtres, des silences ou des avions. Ces infrastructures "possèdent une théâtralité exceptionnelle et sont habités par une cohorte de figurants", observe-t-il. Aussi, l'homme de talent se saisit-il de ce spectacle, dont la dimension visuelle et architecturale l'attire irrépressiblement. Outre ce beau livre, on pourra découvrir son travail, grandeur nature, lors d'une expo dans les deux aéroports de Paris, qui se tiendra du 15 octobre au 15 novembre prochain.

(*) Last call, par Harry Gruyaert, Textuel, 96 pages.

Aéroport de Salt Lake City, Utah, Etats-Unis, 1996 © HARRY GRUYAERT/MAGNUM PHOTOS
Aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, Paris, France, 2013 © HARRY GRUYAERT/MAGNUM PHOTOS
Aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, Paris, France, 2010 © HARRY GRUYAERT/MAGNUM PHOTOS
© HARRY GRUYAERT/MAGNUM PHOTOS