Pourquoi avoir créé Les Punchlinettes ?

J'ai été confrontée au sexisme très tôt, sur le Net comme dans la vie, et j'ai connu cette sensation de ne pas savoir quoi répondre, la culpabilité de ne pas avoir trouvé quelque chose de spirituel à répliquer à quelqu'un qui nous attaque. Mais l'avantage d'Internet par rapport à la " vraie vie ", c'est qu'on y est moins soumise à l'effet " Je sais pas quoi répondre, j'aurais dû dire ça ! ", à la culpabilité de pas avoir trouver quoi dire à quelqu'un qui nous attaque. Le passage par l'écrit, ça laisse un peu plus de temps pour la réflexion.

Et l'angle du féminisme, c'est quelque chose qui s'est imposé à vous ?

Avant la création du compte, je ne participais pas trop aux débats, à la question de la condition de la femme, mais en mettant un pied dedans, puis un autre, j'ai commencé à m'engager de plus en plus. Et comme prévu, depuis que j'ose prendre la parole et défendre la cause, je m'en prends plein la gueule. Ce sont toujours les mêmes choses qui reviennent : " C'est con, ça vole pas haut, les féministes n'ont aucun humour, aucune intelligence ".

Une bonne réplique, ça donne de la confiance, et ça fait aussi oeuvre de pédagogie

Comme d'habitude, on nous attaque là où on se positionne - si tu fais de l'humour, d'office il sera jugé " pas drôle ". A part ça, ce qui revient le plus souvent, ce sont les attaques sur le corps, l'apparence physique, puis sur les compétences professionnelles. Au début ça me touchait beaucoup, maintenant je supprime et basta. Mais ce n'est tout de même pas facile tous les jours, donc j'imagine même pas pour les personnes qui sont plus sensibles que moi - et qui sont souvent en manque de répartie qui claque. C'est à elles que le compte s'adresse en premier, celles qui sont en manque de répartie qui claque. J'essaye de leur trouver des punchlines personnalisées, de leur souffler des réponses, sur le site punchlinettes.fr.

C'est quoi, une bonne punchline ?

C'est une punch line qui s'inspire de la culture populaire, un film, un livre, un humoriste, une citation, et qui fasse appel à l'humour - ce qui est difficile parce qu'on cultive pas tous le même genre d'humour. J'utilise beaucoup le sarcasme, parce que c'est souvent ce qui est le mieux compris, mais sans méchanceté, sans brutalité - je préfère user d'un peu de moquerie que d'agressivité. De toute façon, si on répond de façon énervée, l'agresseur a la satisfaction de savoir qu'il t'a touchée, tu lui montres ta vulnérabilité, alors qu'en utilisant l'humour, tu montres que tu sais prendre de la distance donc tu as plus de chance de le décontenancer. Ca produit généralement bien plus d'effets. Une bonne réplique, ça donne de la confiance, et ça fait aussi oeuvre de pédagogie. En fait, je fais de la pédagogie en permanence.

Les Punchlinettes sur Instagram

Lespunchlinettes.com/

Le documentaire #SalePute de Florence Hainaut et Myriam Leroy sera diffusé sur La Une ce 12 mai.

Le documentaire #SalePute de Florence Hainaut et Myriam Leroy sera diffusé sur La Une ce 12 mai, est disponible sur Arte.tv via ce lien >>>www.arte.tv/fr

Pourquoi avoir créé Les Punchlinettes ?J'ai été confrontée au sexisme très tôt, sur le Net comme dans la vie, et j'ai connu cette sensation de ne pas savoir quoi répondre, la culpabilité de ne pas avoir trouvé quelque chose de spirituel à répliquer à quelqu'un qui nous attaque. Mais l'avantage d'Internet par rapport à la " vraie vie ", c'est qu'on y est moins soumise à l'effet " Je sais pas quoi répondre, j'aurais dû dire ça ! ", à la culpabilité de pas avoir trouver quoi dire à quelqu'un qui nous attaque. Le passage par l'écrit, ça laisse un peu plus de temps pour la réflexion.Et l'angle du féminisme, c'est quelque chose qui s'est imposé à vous ? Avant la création du compte, je ne participais pas trop aux débats, à la question de la condition de la femme, mais en mettant un pied dedans, puis un autre, j'ai commencé à m'engager de plus en plus. Et comme prévu, depuis que j'ose prendre la parole et défendre la cause, je m'en prends plein la gueule. Ce sont toujours les mêmes choses qui reviennent : " C'est con, ça vole pas haut, les féministes n'ont aucun humour, aucune intelligence ". Comme d'habitude, on nous attaque là où on se positionne - si tu fais de l'humour, d'office il sera jugé " pas drôle ". A part ça, ce qui revient le plus souvent, ce sont les attaques sur le corps, l'apparence physique, puis sur les compétences professionnelles. Au début ça me touchait beaucoup, maintenant je supprime et basta. Mais ce n'est tout de même pas facile tous les jours, donc j'imagine même pas pour les personnes qui sont plus sensibles que moi - et qui sont souvent en manque de répartie qui claque. C'est à elles que le compte s'adresse en premier, celles qui sont en manque de répartie qui claque. J'essaye de leur trouver des punchlines personnalisées, de leur souffler des réponses, sur le site punchlinettes.fr.C'est quoi, une bonne punchline ?C'est une punch line qui s'inspire de la culture populaire, un film, un livre, un humoriste, une citation, et qui fasse appel à l'humour - ce qui est difficile parce qu'on cultive pas tous le même genre d'humour. J'utilise beaucoup le sarcasme, parce que c'est souvent ce qui est le mieux compris, mais sans méchanceté, sans brutalité - je préfère user d'un peu de moquerie que d'agressivité. De toute façon, si on répond de façon énervée, l'agresseur a la satisfaction de savoir qu'il t'a touchée, tu lui montres ta vulnérabilité, alors qu'en utilisant l'humour, tu montres que tu sais prendre de la distance donc tu as plus de chance de le décontenancer. Ca produit généralement bien plus d'effets. Une bonne réplique, ça donne de la confiance, et ça fait aussi oeuvre de pédagogie. En fait, je fais de la pédagogie en permanence.Les Punchlinettes sur InstagramLespunchlinettes.com/