En 2018, ces sites ont enregistré 36 millions de nuits facturées, ce qui représente une hausse de 15% de leur fréquentation, une progression à deux chiffres à un rythme "moins élevé que les années précédentes" toutefois, après +19% en 2017 et +25% en 2016, précise l'organisme dans une étude annuelle. "Ce ralentissement concerne la clientèle résidente, tandis que la clientèle non-résidente progresse toujours autant" pour représenter un tiers des séjours l'an dernier, soit une progression de 20%, observe l'Insee.

La fréquentation des résidents, elle, a moins progressé l'an dernier, avec une hausse de 13%, qu'en 2017 (+18%) et 2016 (+30%). Sur ces 36 millions de nuits facturées dans des logements loués par des particuliers, 17% l'ont été en Île-de-France. En 2015, les hébergements touristiques proposés par des particuliers sur des plateformes internet ne représentaient encore que 9% de l'activité totale des hébergements touristiques marchands, rappelle l'Insee.