Cette proposition, lancée au cours d'un conseil de Paris dédié au budget, a été votée par la majorité municipale, qui renvoie la discussion sur cette charte à une prochaine séance, à une date non précisée.

La mairie répond ainsi aux critiques auxquelles elle a dû faire face après la privatisation, pour la nuit d'Halloween, des Catacombes de Paris.

Airbnb a loué pour 350.000 euros cet ossuaire pour proposer aux deux gagnants d'un jeu-concours de vivre "une expérience qui sort de l'ordinaire".

(re)lire >>> Pour-Halloween-gagnez-une-nuit-de-reve-dans-les-catacombes-de-paris

L'opposition de droite, évoquant une "atteinte à la dignité humaine", a demandé en vain l'annulation du jeu-concours.

Les écologistes de la majorité municipale s'étaient de leur côté émus de ce partenariat avec une entreprise qui "pratique l'optimisation fiscale".

Reprenant cette objection à son compte, la majorité municipale a estimé "qu'un cadre peut s'avérer nécessaire" pour déterminer avec qui et comment la Ville de Paris engage des partenariats culturels, votant ainsi le principe d'une charte à discuter.