1. Marcher sur les traces de Van Morrison

Musicien le plus célèbre de Belfast, Van Morrison est né au 125, Hyndford Street le 31 août 1945. La rue est typique des quartiers ouvriers, avec son alignement de maisons à deux étages et ses petits jardins proprets. La demeure du prestigieux locataire se distingue par une plaque en laiton posée discrètement sur la façade. A quelques encablures, le changement est flagrant sur la prospère et boisée Cyprus Avenue qui donne son titre à une chanson du mythique album de l'artiste sorti en 1968, Astral Weeks. On peut également atterrir à l'Elmgrove Primary School, qui semble figée dans le temps, ou à The Hollow, un petit parc au

© Tourism Ireland

2. Marcher le long des murs de la paix

C'est sans doute l'endroit le plus émouvant et le plus douloureux, mais aussi le plus interpellant. A une demi-heure du centre - l'avantage de Belfast, c'est que tout est accessible à pieds -, ce mur construit afin de séparer les quartiers catholiques et protestants est aujourd'hui devenu un véritable musée à ciel ouvert. Les fresques murales sont remplies de symboles qui, comme dans toutes les villes d'Irlande du Nord, rappellent la violence et l'absurdité d'un conflit qui reste ancré dans tous les esprits. Mais le lieu est aussi remarquable par la beauté de ses oeuvres. Une indispensable promenade de lutte, de souvenir et de résistance salue l'Irish Republican Army, les grévistes de la faim comme Bobby Sands, mais aussi les âmes rebelles

© Tourism Ireland

3. Tout apprendre sur le Titanic

La promenade le long de la River Lagan est déjà un bonheur en soi lorsqu'on aperçoit au loin l'immense et scintillante structure du Titanic Quarter qui déchire le ciel. A l'intérieur du musée, c'est encore mieux: à travers neuf galeries et six étages, on est plongé au coeur de la fantastique odyssée du paquebot au destin tragique. Une visite qui s'apparente plus à une expérience sonore, visuelle et interactive qu'à une exposition traditionnelle. N'oubliez pas de faire un saut à la boutique de souvenirs (plus de 200 articles différents) ni de déguster une sombre Guinness au Titanic Hotel, posé dans le bâtiment où, jadis, furent conçus les plans du fleuron de la White Star Line.

© Tourism Ireland

4. Vider des pintes au Crown Liquor Saloon

Tournant le dos aux restaurants branchés qui fleurissent partout dans la ville, nous avons jeté notre dévolu sur ce superbe pub "old school". Sols et murs couverts de mosaïques, colonnes corinthiennes, lampes à gaz, alcôves aux boiseries sculptées... Dans ce décor victorien construit en 1826, on déguste un traditionnel fish & chips d'enfer tout en se plongeant dans une impressionnante carte de gin's ou de pintes. En soirée, la musique garantit un moment aussi décontracté qu'endiablé.

© Tourism Ireland

5. Déambuler dans le Belfast Castle et ses jardins

Il faut à peine s'éloigner du centre pour rejoindre ce magnifique château qui, posé sur une colline surplombant Belfast, a été imaginé en 1872 par l'architecte britannique Charles Lanyon. Une bâtisse qui, en son temps, fut très appréciée par le reine Victoria, et qui se visite aujourd'hui... gratuitement (mais il faut absolument réserver). Au menu: salles de réception, cuisine, salle à manger, salons, chambres... Cela n'a peut-être pas le charme pierreux et brumeux des châteaux écossais voisins, mais c'est très joli quand même. Et par beau temps, la balade dans les immenses jardins arborés est agréable à souhait.

© Tourism Ireland

6. Se plonger dans le monde de Narnia

On pense moins à lui qu'au footballeur George Best ou au chanteur Van Morrison, mais l'auteur de la série littéraire (et cinématographique, par extension) des Chroniques de Narnia est lui aussi né à Belfast, le 29 novembre 1898. Pour honorer la mémoire de Clive Staples Lewis, la municipalité lui a dédié le CS Lewis Square. Loin de l'agitation du centre-ville, dans un quartier populaire paisible de Belfast Est, on y trouve une dizaine de statues en métal des personnages principaux de l'écrivain dont l'oeuvre a été traduite en plus de quarante langues. Le lion, la reine des neiges ou la fameuse garde-robe: tout y est pour ravir les fans. Reste que ce jardin verdoyant doit plus être considéré comme un but de promenade en soi, mais aussi une occasion de découvrir une zone en pleine mutation.

© Tourism Ireland

7. S'offrir un apéro au Merchant Cocktail Bar

Un must pour les amateurs de cocktails que ce bar aménagé dans une ancienne banque victorienne. L'endroit branché par excellence, où l'on vient s'acoquiner avant d'aller dîner en ville. A l'image du décor, la carte est assez incroyable. Si on y trouve tous les classiques, les créations maison sont bluffantes. Testé et approuvé: le Champagne Negroni composé de gin plymouth, de Martini rouge, de Campari, citron frais, de sirop de canne, de jus de pamplemousse et de bulles Ruinart Brut. Cheers!

© Tourism Ireland

8. Humer la culture locale au Culturlann Mc Adam O Fiaich

Rien que pour la beauté du lieu - une ancienne église presbytérienne qui a vécu au gré des turbulences politiques des années noires -, la visite vaut le détour. On suggère d'y aller le samedi, quand les musiciens de la scène traditionnelle croisent le fer pour une jam session enflammée. Dans l'espace interactif, au premier étage, on y évoque l'importance de la langue et des moeurs d'Irlande du Nord, mais aussi l'influence de cette partie de l'île sur la culture anglaise. L'occasion de découvrir une exposition permanente consacrée à Gerard Dillon, un enfant de Belfast qui commença sa carrière comme décorateur à Londres, avant de peindre comme personne la beauté sauvage du Connemara...

© Tourism Ireland

9. Faire ses emplettes au St George's Market

Détruite par des bombardements pendant la Seconde Guerre mondiale avant d'être reconvertie en morgue de secours, cette immense halle abrite aujourd'hui près de 300 marchands et vendeurs. L'ambiance y est très décontractée, notamment grâce aux groupes folkloriques qui viennent s'y produire le week-end. Les habitants de Belfast s'y rendent pour déjeuner ou bruncher, acheter quelques fringues, chiner des vinyles, trouver des cadeaux originaux pour la famille ou, bien sûr, dégoter des bons produits à cuisiner...

© Tourism Ireland

10. Dormir dans le prestigieux Europa Hotel

Lionel Richie, Bill Clinton ou Julia Roberts ont séjourné dans cet imposant palace de la Great Victoria Street. Bien sûr, le service est à la hauteur des 4 étoiles affichées par le lieu. Mais au-delà de cela, on y passe aussi pour son intérêt historique. En effet, l'établissement possède le titre peu enviable d'hôtel "le plus bombardé d'Europe", ayant subi pas moins de trente-six attaques jusqu'aux accords de paix du 10 avril 1998. Dans les escaliers qui mènent au bar du premier étage, une mini-exposition permanente fait office de devoir de mémoire.

En pratique

Se renseigner

Visites, bons plans, adresses pour manger ou dormir, lieux de shopping, etc.: www.visitbelfast.com

Y aller

Pas de vol direct entre Bruxelles et Belfast. Le plus simple est de prendre un vol Bruxelles/Dublin (à partir de 42 euros avec Ryanair), puis de rallier Belfast avec le bus Airlink Express (à partir de 7 euros) à la sortie de l'aéroport (environ 2 heures de route et fréquences régulières).