Les chars fleuris du corso, qui en est à sa 125e édition, ne pourront pas défiler à cause de la pandémie de coronavirus. Qu'à cela ne tienne, Blankenberge a prévu l'installation, le week-end des 29 et 30 août, de trois grands tapis de fleurs dans le centre. "Nous voulions tout de même proposer une solution de rechange sûre pour clôturer, avec des fleurs, la saison estivale", explique l'échevin de la Culture, Alfons Monte. Le plus grand tapis, de plus de 400 mètres carrés, sera consacré aux 125 ans du corso alors que les deux autres seront dédiés aux 750 ans de Blankenberge.

Les chars fleuris du corso, qui en est à sa 125e édition, ne pourront pas défiler à cause de la pandémie de coronavirus. Qu'à cela ne tienne, Blankenberge a prévu l'installation, le week-end des 29 et 30 août, de trois grands tapis de fleurs dans le centre. "Nous voulions tout de même proposer une solution de rechange sûre pour clôturer, avec des fleurs, la saison estivale", explique l'échevin de la Culture, Alfons Monte. Le plus grand tapis, de plus de 400 mètres carrés, sera consacré aux 125 ans du corso alors que les deux autres seront dédiés aux 750 ans de Blankenberge.