En 2020, plus de 55 000 Belges ont visité les Jardins d'Eau d'Annevoie. De domaine unique situé entre Namur et Dinant dispose d'un château du XVIIe siècle, d'arbres centenaires et des jardins avec des dizaines d'étangs.
...

En 2020, plus de 55 000 Belges ont visité les Jardins d'Eau d'Annevoie. De domaine unique situé entre Namur et Dinant dispose d'un château du XVIIe siècle, d'arbres centenaires et des jardins avec des dizaines d'étangs. Cette année, le site espère pérenniser ce succès insoupçonné. D'autant plus que le tourisme vert à la cote. Autres bonnes nouvelles: les travaux de rénovation entamés en 2017 sont en voie d'achèvement et le parc vient d'être reconnu "Jardin Remarquable". Ce label, attribué par la fondation Parcs et Jardins de Wallonie, regroupe actuellement une dizaine de parcs et jardins d'une valeur culturelle, esthétique, historique ou botanique exceptionnelle et est attribué pour une durée de trois ans.Les fontaines, bassins et cascades du parc du château ont été créés en 1758, à l'initiative de Charles-Alexis de Montpellier, un riche forgeron et aristocrate qui a beaucoup voyagé en Europe. S'étendant sur douze hectares, les jardins trahissent plusieurs sources d'inspiration. Plusieurs grands bassins d'eau et la "Cascade française" dans la partie la plus ancienne rivalisent avec la symétrie stricte et les perspectives larges et rectilignes de l'architecture traditionnelle des jardins français. Ailleurs, le style anglais ou italien prédomine et des grottes et ruines artificielles ou d'autres éléments sont utilisés pour créer un sentiment de "retour à la nature" ou un effet de surprise.L'élégant "buffet d'eau" situé en face du château est une véritable attraction en soi : une promenade en pente douce bordée de fontaines datant de 1760. C'est aujourd'hui le dernier du genre en Europe. Comme beaucoup d'autres endroits du site, il ne dépareillerait pas dans la série "Bridgerton" de Netflix. Cependant, aucune machine ou pompe n'est utilisée pour ces fontaines : toute l'eau des jardins provient du Grand Canal situé plus haut, du cours d'eau qui alimente les différents jeux d'eau, des canalisations souterraines et des différences de niveau naturelles du domaine.Quant au domaine de la commune d'Anhée, il appartient à la Région wallonne. En 2017, ce dernier a accordé un bail de 99 ans à l'entrepreneur Ernest-Tom Loumaye, qui a créé une fondation avec sa femme pour rénover le site. Loumaye, ancien gynécologue, a fait une carrière internationale dans le monde pharmaceutique. Il va dans la foulée lancer plusieurs start-up à succès jusqu'à ce que sa retraite imminente le ramène en Wallonie.Depuis, un restaurant self-service et une boutique de souvenirs ont été ajoutés au site. Cependant, ils n'enlèvent rien au cadre enchanteur et au caractère intime du domaine qui, contrairement à d'autres grands jardins, n'était pas destiné à étaler richesse ou pouvoir, mais, jusqu'à son ouverture au grand public en 1930, était exclusivement réservé à un usage privé.Les amateurs d'art ne seront pas oubliés dans les jardins d'Annevoie au cours des prochains mois : du 5 juin au 1er octobre, découvrez les sculptures organiques sensuelles - on peut déjà voir apparaitre les premières oeuvres - de l'artiste britannique Anne Curry.Il vous reste un peu de temps ? D'autres surprises vous attendent entre les citadelles de Namur et de Dinant. Les abbayes de Leffe et de Maredsous sont à dix minutes de route d'Anhée, tout comme les impressionnants belvédères de Rivière et de Profondeville. Les villages pittoresques de Falaën et de Sosoye sont parmi les plus beaux villages de Wallonie, tandis qu'à Wépion, les premiers étalages de fraises apparaissent sur les bords de la Meuse vers le 10 mai. Vous trouverez de plus amples informations sur la région à l'Office du tourisme de Dinant.