Actuellement, Center Parcs Europe exploite un total de 14.460 "cottages" immergés dans la nature, soit un total de quelque 82.000 lits répartis entre neuf domaines aux Pays-Bas, six en France, six en Allemagne et trois en Belgique.

"L'Allemagne est un marché très porteur, et où il n'y a pas encore véritablement de concurrence. Nous voulons y accélérer notre développement, et nous avons identifié cinq terrains dans l'est du pays, mais nous n'en sommes qu'aux premiers pourparlers", a indiqué à l'AFP Pascal Ferracci, directeur général Center Parcs Europe.

En Europe du nord, plusieurs pays ou zones sont également ciblés pour poursuivre l'expansion de la marque à l'international: "nous regardons des opportunités, en Scandinavie, en Suisse et dans les pays de l'Est" comme la Pologne, précise M. Ferracci.

L'objectif est "d'avoir identifié, d'ici 2022, trois projets sur ces marchés. Nous travaillons notamment sur un projet au Danemark pour développer 500 cottages en bord de mer", a-t-il détaillé.

Concernant la France, un nouveau site doit ouvrir "avant l'été 2021" dans le Lot-et-Garonne, pour un investissement de 188 millions d'euros.

Dans ses domaines existants, Center Parcs va également poursuivre la rénovation du parc, la montée en gamme des hébergements et "l'enrichissement" des activités et des services - comme par exemple la mise en place de bracelets "digitaux" donnant accès au cottage mais aussi aux loisirs et qui deviendra, "à terme, un outil de paiement" sur le site.

Ce plan - qui court de 2017 à 2024 - est doté d'une enveloppe totale de 620 millions d'euros.