Dans cette cité qui s'étend sur les rives du Nervión, jusqu'à la mer, on a vite fait d'accumuler les kilomètres. L'office de tourisme, sur la Plaza Circular, a la solution: la Bilbao Bizkaya Card, qui permet d'emprunter sans limitation ses bus, trams, métros et même... son téléphérique pendant 24, 48 ou 72 heures, et ce à un prix modique (10, 15 ou 20 euros). Elle ouvre également l'accès gratuit aux visites guidées de Bilbo Turismo et propose des réductions dans certains musées (ni le Guggenheim, ni les beaux-arts, hélas). Bref, un investissement précieux.
...