Très conviviale, Cologne est célèbre pour ses nombreux cafés accueillants et authentiques situés autour de l'Alter Markt et de l'Heumarkt ainsi que pour les grands cafés-brasseries que l'on trouve dans tout le centre historique de la ville. On y sert la Kölsch, la bière typique de la ville ainsi que des spécialités rhénanes. Généralement, l'ambiance est si exubérante que l'on pourrait penser que la ville célèbre le carnaval presque en permanence.

Toute marque Kölsch a son propre goût caractéristique et, bien sûr, son café-brasserie. Les serveurs, qu'on appelle ici "Köbes", ne se laissent pas contaminer par la bonne humeur générale. C'est une question de principe : un véritable "Köbes" se doit d'être bourru. Les Köbes portent la même tenue que portaient les valets : une veste bleue à col montant et boutons noirs, un pantalon noir, un tablier bleu et un portefeuille en cuir autour de la taille.

Cologne © Getty

Trois mille restaurants et bistros

Les week-ends en particulier, les habitants de Cologne, les touristes, les jeunes et les étudiants se retrouvent dans de nombreux discothèques, clubs, bars, restaurants et lounges - de préférence dans le quartier étudiant de Kwartier Latäng, les quartiers de Friesenviertel et Belgisches Viertel, la Südstadt et plus souvent encore dans le quartier Ehrenfeld, auparavant un quartier industriel. Les prix sont généralement assez abordables, une bonne surprise pour une ville de cette taille.

Cologne © Getty

Si vous visitez Cologne, vous avez le choix entre plus de 3.000 restaurants : que vous soyez amateurs de cafés-brasseries historiques ou de restaurants étoilés Michelin, il en y a pour tous les goûts (et tous les portefeuilles). Presque toutes les 182 nationalités qui vivent dans la ville sont représentées dans les restaurants. Les restaurants internationaux reflètent le multiculturalisme et les cafés-brasseries représentent les traditions et l'hospitalité "Kölsche".

Autrefois, la plupart des habitants de Cologne brassaient leur propre bière. Avec l'essor du tourisme au XIXe siècle, la gastronomie aussi a commencé à se développer. Certains habitants proposaient des repas aux visiteurs. Ils les recevaient à des tables en bois dans leur hall ou leur cour.

Cologne © Getty

La plupart de ces restaurants ont été détruits pendant la Seconde Guerre mondiale, mais les noms colonais sont restés. Peu de villes possèdent autant de restaurants aux noms en dialecte que Cologne. Quelques exemples éloquents : Em Krützche (Im Kreuzchen) sur le Rhin, Bei dr Tant (Bei der Tante) sur la Cäcilienstraße ou Em golde Kappes (Zum goldenen Kohl) dans le quartier Nippes.

Quelques brasseries ont survécu au temps et aux guerres. Sur la Straße Unter Taschenmacher, on trouve la Brauhaus Sion (1511) et près de l'église romane Sainte-Ursule se situe la Schreckenskammer vieille de cinq cents ans.

Ces dernières années, l'offre culinaire de Cologne s'est enrichie d'une gastronomie créative et de haute qualité. Onze restaurants ont une étoile et, tous sont appréciés pour leur créativité et l'accent mis sur les produits régionaux est particulièrement apprécié. Le summum est le restaurant Vendôme à Bergisch Gladbach, près de Cologne, dont l'heureux propriétaire possède pas moins de trois étoiles.

Pas seulement pour les amateurs de sucreries : le Musée du Chocolat

Grâce à ses deux mille pièces d'exposition, le Musée du Chocolat est une véritable expérience pour tous ceux qui aiment les sucreries. À l'endroit même où la chocolaterie Stollwerck fabriquait des chocolats, les visiteurs peuvent découvrir les secrets de ces délices.

Le musée retrace trois mille ans d'histoire du chocolat. Sur deux niveaux, les visiteurs découvrent la fabrication de tablettes de chocolat, de truffes et de personnages en chocolat. Dans le foyer, il y a une fontaine à chocolat de trois mètres d'où jaillit du chocolat liquide chaud. Tous les visiteurs peuvent tremper une gaufre dans le chocolat et, bien sûr, la manger. Bref, c'est un musée où les visiteurs peuvent non seulement regarder autour d'eux, mais aussi sentir et goûter .

Avec plus de onze millions de visiteurs, le Musée du Chocolat est l'un des musées les plus visités d'Allemagne. Depuis 2006, la production de chocolat du musée est confiée au fabricant de chocolat Lindt & Sprüngli.

Cologne © Getty