Autorisé ou pas?

En Belgique, le port de tongs au volant n'est pas formellement interdit. Néanmoins, l'article 8.3. du Code de la route établit la règle suivante : "Tout conducteur doit être en état de conduire, présenter les qualités physiques requises et posséder les connaissances et l'habileté nécessaires.Il doit être constamment en mesure d'effectuer toutes les manoeuvres qui lui incombent et doit avoir constamment le contrôle du véhicule ou des animaux qu'il conduit". Or, si l'on n'est pas capable de conduire correctement à cause des tongs, on peut être verbalisé, explique l'IBSR (Institut Belge pour la Sécurité Routière).

Qu'est-ce qu'il se passe si on se fait arrêter?

La verbalisation n'est pas systématique. Mais dans le cas d'un accident, si les policiers estiment qu'il est lié au port de tongs, vous pouvez être verbalisé. Cela vaut également si vous conduisez pieds nus, en chaussettes ou en talons vraiment très hauts. Une infraction à l'article 8.3. du Code de la route constitue une infraction de second degré, c'est-à-dire une infraction entraînant une mise en danger indirecte de la sécurité des personnes. Vous risquez donc une amende pouvant aller jusqu'à 110 euros.

Remarque : il s'agit d'une vidéo française, le montant de l'amende peut différer de celui imposé en Belgique.

Maureen Horlait

En Belgique, le port de tongs au volant n'est pas formellement interdit. Néanmoins, l'article 8.3. du Code de la route établit la règle suivante : "Tout conducteur doit être en état de conduire, présenter les qualités physiques requises et posséder les connaissances et l'habileté nécessaires.Il doit être constamment en mesure d'effectuer toutes les manoeuvres qui lui incombent et doit avoir constamment le contrôle du véhicule ou des animaux qu'il conduit". Or, si l'on n'est pas capable de conduire correctement à cause des tongs, on peut être verbalisé, explique l'IBSR (Institut Belge pour la Sécurité Routière).La verbalisation n'est pas systématique. Mais dans le cas d'un accident, si les policiers estiment qu'il est lié au port de tongs, vous pouvez être verbalisé. Cela vaut également si vous conduisez pieds nus, en chaussettes ou en talons vraiment très hauts. Une infraction à l'article 8.3. du Code de la route constitue une infraction de second degré, c'est-à-dire une infraction entraînant une mise en danger indirecte de la sécurité des personnes. Vous risquez donc une amende pouvant aller jusqu'à 110 euros.Remarque : il s'agit d'une vidéo française, le montant de l'amende peut différer de celui imposé en Belgique.Maureen Horlait