Les trains Côte-Express circuleront donc ces prochaines semaines. Concrètement, ces trains rejoignent directement leur destination sans arrêt dans les gares intermédiaires. En plus d'offrir une place assise garantie, ils arrivent plus rapidement à destination. Selon le trajet concerné, cela peut aller de quelques minutes à près d'une heure. "Si un voyageur prend un train direct depuis Bruxelles-Midi vers La Panne, son temps de trajet sera raccourci de 54 minutes par rapport à un train IC", illustre la SNCB.

Pendant les week-ends d'été, 20 trains directs quotidiens (10 allers le matin et 10 retours le soir) circuleront depuis Liège-Guillemins, Bruxelles-Midi, Gand-Saint-Pierre ou Anvers-Central vers Ostende, Blankenberge, La Panne ou Knokke. Il s'agit de quatre gares à partir desquelles un grand nombre de voyageurs prennent le train pour le littoral. Durant les jours de semaine, seuls quatre trains avec réservation (deux allers et deux retours) circuleront par jour entre Bruxelles-Midi et Ostende.

null, Belga
null © Belga

Les réservations, qui sont possibles jusque 15 minutes avant le départ, peuvent être effectuées à partir de jeudi pour les trains directs circulant en juillet, et dès la mi-juillet pour les convois prévus en août. Elles se font via le site internet de la SNCB, pour 1 euro, en plus de l'achat d'un titre de transport valable. Pour embarquer dans le Côte-Express, chaque voyageur doit disposer à la fois d'une réservation et d'un ticket (ou d'un autre titre de transport valable pour ce trajet), insiste l'entreprise ferroviaire.

Belga
© Belga

Toutes les procédures d'assistance qui existent pour les personnes à mobilité réduite sont d'application pour le Côte-Express et les enfants de moins de 12 ans accompagnés peuvent voyager sans titre de transport, mais doivent, eux aussi, disposer d'une réservation au tarif de 1 euro. Les vélos pliables peuvent être placés sous les sièges gratuitement, tandis que pour les autres vélos, il faut acheter un 'supplément vélo'.

Il est demandé aux voyageurs qui souhaitent prendre ce train direct avec réservation d'être présents en gare au moins 15 minutes avant le départ. Le personnel de la SNCB leur demandera de présenter leur preuve de réservation ainsi qu'un titre de transport valable avant de se rendre sur le quai.

null, Belga
null © Belga

"Cela permet de répondre à la demande des touristes d'un jour qui souhaitent planifier à l'avance une sortie à la mer. Ils sont sûrs de leur place, bénéficient d'un temps de trajet plus rapide et évitent les trains très bondés", selon Georges Gilkinet.

Ces Côte-Express sont un complément à l'offre de trains existante, a encore souligné le vice-Premier Ecolo. Les trains réguliers vers la côte continueront à circuler selon l'horaire normal et il n'est pas non plus prévu de rendre possible les réservations pour les liaisons ferroviaires normales en Belgique. "Ce n'est ni faisable ni souhaitable. Prendre le train devrait être aussi accessible que possible."

Instaurer un système de réservation sur ces trains limiterait fortement la flexibilité du système ferroviaire belge, conçu pour donner aux voyageurs la liberté de prendre le train qu'ils veulent, quand ils le veulent, abonde la SNCB.

A la fin de l'été, ce projet-pilote sera évalué pour voir la suite qui pourra y être donnée.

Les trains Côte-Express circuleront donc ces prochaines semaines. Concrètement, ces trains rejoignent directement leur destination sans arrêt dans les gares intermédiaires. En plus d'offrir une place assise garantie, ils arrivent plus rapidement à destination. Selon le trajet concerné, cela peut aller de quelques minutes à près d'une heure. "Si un voyageur prend un train direct depuis Bruxelles-Midi vers La Panne, son temps de trajet sera raccourci de 54 minutes par rapport à un train IC", illustre la SNCB.Pendant les week-ends d'été, 20 trains directs quotidiens (10 allers le matin et 10 retours le soir) circuleront depuis Liège-Guillemins, Bruxelles-Midi, Gand-Saint-Pierre ou Anvers-Central vers Ostende, Blankenberge, La Panne ou Knokke. Il s'agit de quatre gares à partir desquelles un grand nombre de voyageurs prennent le train pour le littoral. Durant les jours de semaine, seuls quatre trains avec réservation (deux allers et deux retours) circuleront par jour entre Bruxelles-Midi et Ostende. Les réservations, qui sont possibles jusque 15 minutes avant le départ, peuvent être effectuées à partir de jeudi pour les trains directs circulant en juillet, et dès la mi-juillet pour les convois prévus en août. Elles se font via le site internet de la SNCB, pour 1 euro, en plus de l'achat d'un titre de transport valable. Pour embarquer dans le Côte-Express, chaque voyageur doit disposer à la fois d'une réservation et d'un ticket (ou d'un autre titre de transport valable pour ce trajet), insiste l'entreprise ferroviaire. Toutes les procédures d'assistance qui existent pour les personnes à mobilité réduite sont d'application pour le Côte-Express et les enfants de moins de 12 ans accompagnés peuvent voyager sans titre de transport, mais doivent, eux aussi, disposer d'une réservation au tarif de 1 euro. Les vélos pliables peuvent être placés sous les sièges gratuitement, tandis que pour les autres vélos, il faut acheter un 'supplément vélo'. Il est demandé aux voyageurs qui souhaitent prendre ce train direct avec réservation d'être présents en gare au moins 15 minutes avant le départ. Le personnel de la SNCB leur demandera de présenter leur preuve de réservation ainsi qu'un titre de transport valable avant de se rendre sur le quai. "Cela permet de répondre à la demande des touristes d'un jour qui souhaitent planifier à l'avance une sortie à la mer. Ils sont sûrs de leur place, bénéficient d'un temps de trajet plus rapide et évitent les trains très bondés", selon Georges Gilkinet. Ces Côte-Express sont un complément à l'offre de trains existante, a encore souligné le vice-Premier Ecolo. Les trains réguliers vers la côte continueront à circuler selon l'horaire normal et il n'est pas non plus prévu de rendre possible les réservations pour les liaisons ferroviaires normales en Belgique. "Ce n'est ni faisable ni souhaitable. Prendre le train devrait être aussi accessible que possible." Instaurer un système de réservation sur ces trains limiterait fortement la flexibilité du système ferroviaire belge, conçu pour donner aux voyageurs la liberté de prendre le train qu'ils veulent, quand ils le veulent, abonde la SNCB. A la fin de l'été, ce projet-pilote sera évalué pour voir la suite qui pourra y être donnée.