Sur les pistes du Vercors

Elle est connue comme l'une des plus belles routes des Alpes. A peine quitté le village de Villard-de-Lans, elle s'enfonce dans les Gorges de la Bourne, une succession de canyons vertigineux dont les parois rocheuses infranchissables encadrent une rivière parfois tumultueuse, constellée de piscines naturelles et gorgée de truites. Des pêcheurs n'hésitent pas à jeter leur ligne du bord même du bitume. C'est l'itinéraire splendide que nous avons choisi pour entamer notre randonnée cycliste au coeur du Massif du Vercors, un territoire préservé à cheval sur l'Isère et la Drôme. Entre Grenoble et Valence, environ. Guidés par un bénévole de l'association cyclosportive Team Vercors, on dompte des dénivelés impressionnants grâce à l'assistance électrique de nos bécanes.

Sur les pistes du Vercors © PHILIPPE BERKENBAUM

" L'important est de maintenir une cadence de pédalage rapide et régulière, en jouant avec les vitesses pour maximiser l'apport du moteur électrique ", conseille Martin Léger. Gravir une pente à 8 % pendant 3 km devient un jeu d'enfant, même si cela n'empêche pas nos cuisses de fournir leur petit effort. L'e-bike (re)met non seulement en selle des cyclistes (très) occasionnels, mais il leur permet aussi d'avaler les kilomètres en douceur. Nous en aurons parcouru une cinquantaine à travers des paysages encaissés et quelques cols spectaculaires. L'air de rien, mais en mode sportif malgré tout.

On quitte les gorges pour grimper à l'assaut du col d'Herbouilly via le pittoresque village de Saint-Julien-en-Vercors, où l'on remplit nos gourdes à la fontaine publique. Les crêtes rocheuses typiques de la région, ponctuées de grottes qui régalent les spéléologues et de voies qui ravissent les alpinistes, offrent un saisissant panorama. Elles surplombent des forêts denses et des vallées secrètes dans lesquelles on s'enfonce avec bonheur, pour atteindre des sommets livrant une vue dégagée dans toutes les directions. Comme au belvédère de Château Julien, à mi-chemin. Le plateau du Vercors abrite le plus grand parc naturel régional de France et l'un des plus sauvages, où plusieurs meutes de loups ont (ré)élu domicile. On rêve, en vain, de les voir sortir du bois. Il fut un temps où il cachait aussi des hommes, des maquisards qui tinrent longtemps tête à l'envahisseur nazi. Au milieu de nulle part, les ruines aujourd'hui classées du village de Valchevrière témoignent de la violence des représailles allemandes. Un monument rend hommage aux résistants fusillés sur place. La puissance de la nature n'a pas effacé les stigmates de l'histoire.

Sur les pistes du Vercors © AU FIL DES LUMIÈRES

Le lendemain, c'est en VTT (à assistance) électrique qu'on poursuit notre balade, afin d'accéder aux innombrables pistes et chemins qui sillonnent le plateau. Loup, y es-tu ? Pas plus de chance que la veille. Cette fois, c'est Olivier Le Monnier, cofondateur de l'école de VTT Velectrip à Villard-de-Lans, qui nous guide. On s'offre même le luxe d'attaquer l'un des sentiers de grande randonnée (GR) qui traversent le Vercors en longeant d'abord le superbe golf de Corrençon puis en s'enfonçant à travers les lapiaz, ces impressionnantes formations calcaires de surface qui tapissent le parc naturel. On croise une poignée de cyclistes et de randonneurs, voire quelques cueilleurs de champignons - les morilles foisonnent en cette saison. Et on s'envoie de l'air pur plein les poumons.

En mode VIP à Verbier © PHILIPPE BERKENBAUM

+ Vélo Vert Festival

C'est le principal salon du VTT en France, mais surtout, le premier centre d'essai de VTT accessible à tous et sur le plus beau des terrains de jeux. Organisé chaque année à Villard-de-Lans le premier week-end de juin, le Vélo Vert Festival attire des milliers de visiteurs de toute l'Europe grâce à sa formule éprouvée. On s'inscrit en ligne pour pouvoir tester pendant trois jours les vélos dont on rêve, sur d'innombrables itinéraires balisés ou dans un bike-park offrant tous les niveaux de difficulté. De nombreuses épreuves, ouvertes au grand public, sont aussi organisées. Le Belge Sébastien Carabin a d'ailleurs remporté cette année la légendaire Mythic, course chronométrée de 70 km pour plus de 2 000 m de dénivelé positif.

En mode VIP à Verbier © RAPHAËL SUMONT

Inscriptions pour 2020 sur www.velovert.com Pass à partir de 19 euros la journée et 29 euros pour trois jours.

En mode VIP à Verbier

La perle du Valais suisse n'est pas seulement la station de sports d'hiver préférée de la famille royale de Belgique, que l'on croise souvent en saison au détour d'une ruelle de ce village accroché à flanc de montagne. C'est aussi le rendez-vous des amateurs d'un certain art de vivre que Verbier cultive à longueur d'année. L'été y est dédié au vélo sous toutes ses formes et au mountain bike en particulier, avec plus de 1 000 km de sentiers balisés et des bike-parks à faire saliver les vététistes endurcis : 8 pistes de downhill (descente), 25 itinéraires d'enduro, 500 km de parcours cross-country et des tracés pour vélos électriques facilement accessibles grâce aux remontées mécaniques. Jusqu'aux sommets. Précisons que chaque visiteur séjournant au moins une nuit dans un hôtel de la station bénéficie automatiquement du nouveau Pass VIP (Verbier Infinite Playground), avec accès gratuit aux remontées pour les piétons et à moitié prix pour les cyclistes (vélo compris), ainsi que d'autres avantages sur de multiples activités.

Festival de l'e-bike © PHILIPPE BERKENBAUM

Nous voulions tâter du VTT, nous avons été servis. Programme du jour : le tour du Mont-Fort, un itinéraire qui relie Verbier, Nendaz et La Tzoumaz avec deux degrés de difficulté, l'un pour les vététistes de niveau moyen (Easy Rider), l'autre pour les plus avancés (Rider Pro). Sous la conduite de José Carron, guide de la compagnie Pure Biking Verbier, nous avons opté pour la variante pro avec la complicité bienveillante... d'un moteur à assistance électrique. Au menu, 59 km de pistes, 2 263 m de dénivelé positif et 3 112 m de dénivelé négatif. Une promenade de santé...

Parfois en balcon à travers les pâturages, régulièrement en montée sur des sentiers escarpés et encore plus souvent en descente sur d'improbables chemins caillouteux, on traverse les divers types de paysages qu'offre le val de Bagnes et la haute montagne valaisanne. Entre les charmants hameaux de bois et de pierre, les forêts denses, les cols plongeant sur des vallées infinies, les rivières et les lacs - dont celui du Tracouet au bord duquel on pique-nique à 2 200 m d'altitude, au milieu des prairies en fleurs -, on avoue avoir ponctuellement soulagé nos mollets en empruntant une télécabine. Jusqu'au col des Gentianes, époustouflant point fort de la journée avec vue sur le mont Blanc, à quasi 3 000 m d'altitude. Là-haut, une toute nouvelle via ferrata accueille les grimpeurs même débutants, pourvu qu'ils n'aient pas froid aux yeux.

Festival de l'e-bike © RAPHAËL SUMONT

La descente vaut son pesant de sensations fortes. Derrière le champion local de la discipline Ludo May qui nous a rejoints, 17 km en roue quasi libre pour regagner Verbier en passant par le nouveau bike-park, à chacun son niveau de difficulté. Bien sûr, les VAE (vélos à assistance électrique), plus lourds que les agiles VTT, ne se prêtent pas aux figures acrobatiques, mais les adeptes de sauts pourront facilement y retourner avec une bécane adaptée. Les débutants aussi : du 12 juillet au 23 août, Verbier organise des initiations à la descente sur différents terrains, avec les conseils d'un rider pro.

+ Festival de l'e-bike

Ses organisateurs le présentent comme le plus grand événement dédié au vélo électrique de la planète. Neuf parcours adaptés à tous les niveaux, possibilité de tester les vélos d'au moins 30 marques, tours découverte, rando gourmande... Le Verbier E-Bike Festival ouvre ses pistes du 15 au 18 août prochain.

www.verbierebikefestival.com

À l'assaut des cols du Tour

Iseran, Galibier, Madeleine, Croix de Fer... Autant de cols mythiques régulièrement franchis par le Tour de France (les trois premiers sont encore au programme cette année) et tous situés dans la vallée de la Maurienne, en Savoie. Laquelle s'est autodésignée " plus grand domaine cyclable du monde ". Et vous met au défi avec sa Mountain Collection, faite de grands cols ou de montées davantage secrètes à aborder en totale sécurité, via des routes fermées à la circulation et réservées aux cyclistes à certaines dates de l'été. En bonus : au sommet de chaque montée vous attendent des brioches, du fromage de Beaufort et un cachet pour valider votre ascension sur votre carte " collector " ! A noter que, de son côté, la Maurienne organise, pour la première fois cette année, son festival pour découvrir le deux-roues sous toutes ses formes : vélo sport, vélo découverte, vélo mobilité mais aussi vélo santé.

À l'assaut des cols du Tour © PIERRE MOREL

+ Au départ d'Albertville

Envie d'encore davantage de cols ? Une façon différente de les gravir est proposée depuis Albertville, à la croisée des grandes vallées alpines - dont la Maurienne et la Tarentaise, autre grande favorite du Tour. Durant l'été, la cité olympique (bâtie pour les jeux d'hiver de 1992) se transforme en camp cyclo de base pour découvrir 52 cols dans un rayon de 50 km. La région offre d'inépuisables possibilités d'itinéraires à travers de magnifiques territoires comme le Cormet de Roselend, le col de Tamié, le val d'Arly ou le Beaufortin. Et pour les familles, la véloroute des Préalpes permet de relier en mode soft Albertville au lac d'Annecy par un tracé en site propre le long de nombreux points de baignade.

Dans les vignes du Val d'Aoste © ENRICO ROMANZI

www.pays-albertville.com

Dans les vignes du Val d'Aoste

Entre le mont Blanc, le Cervin et le mont Rose, trois des plus hauts sommets des Alpes, le Val d'Aoste italien déroule ses vallées encaissées, ses bourgs marqués par l'histoire, ses châteaux médiévaux... et ses nombreux vignobles souvent haut perchés. Divers parcours cyclistes dévoilent l'une des routes des vins les plus élevées d'Europe. Un circuit accompagné de deux jours propose par exemple un tour panoramique sur les sentiers de la colline d'Aoste, suivi d'une balade à travers les raisins et les villages typiques, le tout ponctué par une visite de cave et deux dégustations de produits régionaux. Un autre itinéraire guidé d'une trentaine de kilomètres s'effectue en une journée, à la découverte des vignobles et des caves de vinification de plusieurs communes du cru dont Sarre, Villeneuve, Jovençan, Aoste et Saint-Pierre.

Bike by night © ANDREA PASSERINI

+ Bike by night

A ceux qui sont restés sobres, on suggère une autre expérience originale : l'exploration de la vallée en vélo électrique... de nuit. On quitte Aoste dans l'après-midi pour monter jusqu'à un refuge, où l'apéro est servi dans un Jacuzzi chauffé au feu de bois. Après le dîner typique, on entame la mémorable descente nocturne. Sensations uniques garanties.

www.aostavalleyfreeride.com

En pratique

Vercors

Association cyclosportive Team Vercors : www.teamvercors.com

Ecole de VTT Velectrip à Villard-de-Lans : www.velectrip.com

Verbier

Pour le pass VIP : www.verbier.ch/fr/vip-pass

Compagnie Pure Biking Verbier : www.purebikingverbier.com

Val d'Aoste

Infos sur le circuit de 2 jours : info@aostavalleyfreeride.com

Itinéraire d'un jour : www.lovevda.it/fr/sport/bicyclette-et-vtt

Cols du Tour

Itinéraire Mountain Collection : www.moutain-collection.com

Festival de la Maurienne : www.festival-velo-maurienne.com