Le taureau androcéphale ailé de Nimroud (Irak) ainsi que les archives d'Etat d'Ebla et la moitié du plafond du temple de Bêl à Palmyre (Syrie) ont été détruits ces dernières années par des djihadistes de l'organisation Etat islamique (EI).

Ils ont été reconstruits à l'échelle dans le cadre d'une initiative lancée par l'association "Rencontre de civilisations". Les autorités archéologiques syriennes ont également fait parvenir en Italie deux statues endommagées par l'EI à Palmyre, "une première", selon Francesco Rutelli, président de "Rencontres de civilisations" et ancien maire de Rome. "Cela ne s'était jamais produit auparavant en temps de guerre", a-t-il assuré, évoquant "un corridor (humanitaire) pour les biens culturels".

Ces deux sculptures seront restaurées en Italie après l'exposition et renvoyées en Syrie. La reconstruction des trois autres trésors archéologiques a été réalisées grâce à des techniques modernes, avec l'utilisation d'imprimantes 3D, avec l'idée de démontrer la faisabilité du projet puis, un jour, organiser une reconstruction sur place.

Le taureau androcéphale ailé de Nimroud (Irak) ainsi que les archives d'Etat d'Ebla et la moitié du plafond du temple de Bêl à Palmyre (Syrie) ont été détruits ces dernières années par des djihadistes de l'organisation Etat islamique (EI). Ils ont été reconstruits à l'échelle dans le cadre d'une initiative lancée par l'association "Rencontre de civilisations". Les autorités archéologiques syriennes ont également fait parvenir en Italie deux statues endommagées par l'EI à Palmyre, "une première", selon Francesco Rutelli, président de "Rencontres de civilisations" et ancien maire de Rome. "Cela ne s'était jamais produit auparavant en temps de guerre", a-t-il assuré, évoquant "un corridor (humanitaire) pour les biens culturels". Ces deux sculptures seront restaurées en Italie après l'exposition et renvoyées en Syrie. La reconstruction des trois autres trésors archéologiques a été réalisées grâce à des techniques modernes, avec l'utilisation d'imprimantes 3D, avec l'idée de démontrer la faisabilité du projet puis, un jour, organiser une reconstruction sur place.