"Qui va rester respecter la distanciation au carnaval? C'est ridicule de demander un mètre de distance", a déclaré Eduardo Paes lors d'une intervention publique à Rio.

"D'ici à novembre, nous vaccinerons toute la population de Rio de Janeiro avec les deux doses... A partir de là, nous n'aurons probablement plus de restrictions et nous aurons sûrement le carnaval, l'un des plus grands carnavals que nous aurons, sans restrictions", a-t-il lancé.

La ville de près de 7 millions d'habitants compte à elle seule plus de 34.000 décès et 480.000 cas depuis le début de la pandémie, qui a durement frappé le Brésil, deuxième pays le plus touché après les Etats-Unis avec près de 600.000 morts.

Rio a déjà vacciné 99,2% des plus de 12 ans avec une dose et 65,9% avec deux.

Les autorités de Rio de Janeiro espèrent que l'avancée de la vaccination dans les prochains mois permettra d'autoriser les fêtes du Réveillon fin décembre.

Ces dernières semaines, le maire de Rio a autorisé la tenue d'événements "tests", comme des matchs de foot ou des soirées sans port obligatoire du masque, à la condition d'avoir un certificat de vaccination ou un test négatif.

Depuis le 15 septembre, un pass sanitaire est obligatoire pour visiter les lieux touristiques emblématiques de Rio.

"Qui va rester respecter la distanciation au carnaval? C'est ridicule de demander un mètre de distance", a déclaré Eduardo Paes lors d'une intervention publique à Rio."D'ici à novembre, nous vaccinerons toute la population de Rio de Janeiro avec les deux doses... A partir de là, nous n'aurons probablement plus de restrictions et nous aurons sûrement le carnaval, l'un des plus grands carnavals que nous aurons, sans restrictions", a-t-il lancé.La ville de près de 7 millions d'habitants compte à elle seule plus de 34.000 décès et 480.000 cas depuis le début de la pandémie, qui a durement frappé le Brésil, deuxième pays le plus touché après les Etats-Unis avec près de 600.000 morts.Rio a déjà vacciné 99,2% des plus de 12 ans avec une dose et 65,9% avec deux. Les autorités de Rio de Janeiro espèrent que l'avancée de la vaccination dans les prochains mois permettra d'autoriser les fêtes du Réveillon fin décembre.Ces dernières semaines, le maire de Rio a autorisé la tenue d'événements "tests", comme des matchs de foot ou des soirées sans port obligatoire du masque, à la condition d'avoir un certificat de vaccination ou un test négatif.Depuis le 15 septembre, un pass sanitaire est obligatoire pour visiter les lieux touristiques emblématiques de Rio.