La plus monastique: Stiftsbibliothek Admont (Autriche)

Vers le XIe siècle, se trouvait ici l'un des grands pôles culturels de la Chrétienté, notamment grâce à l'école d'écriture qu'il abritait. Géré par les fidèles de l'Ordre des Bénédictins, ce havre de spiritualité est aujourd'hui considéré comme la plus vaste bibliothèque monastique... du monde. Située au centre de l'Autriche, elle brille par son style rococo, sa rotonde éclatante, ses murs couverts de fresques et de dorures, ou ses coupoles ornées de peintures. Ses 200.000 manuscrits, eux, sillonnent le Moyen Age ou la Renaissance, tandis que des expositions temporaires d'Art contemporain prennent régulièrement leurs quartiers au coeur même d'une abbaye à l'atmosphère religieusement féerique...

Stadtbibliothek Stuttgart (Allemagne) © SDP

La plus étonnante: Stadtbibliothek Stuttgart (Allemagne)

Particularité du bâtiment: sa forme cubique. Loin des formats classiques, le lieu a été conçu de manière ultrasymétrique, millimétré pour que l'harmonie visuelle soit totale. Son cadre en béton, agrémenté de plaques de verre dépoli, possède une entrée sur chaque façade, tandis que le mot "bibliothèque" apparaît sur les quatre murs dans une langue différente: anglais, allemand, coréen et arabe. A l'intérieur, le spectacle est éblouissant: la bibliothèque se déploie sur cinq étages formant une sorte d'entonnoir, où la lumière éclabousse littéralement chaque recoin. Animé d'envies minimalistes, le cabinet Yi Architects est allé au bout de son idée, n'autorisant que des tons clairs à garnir les murs en béton et à se frayer un chemin sur les escaliers en spirale donnant la sensation de flotter dans le monolithe. Un endroit déroutant, mais d'autant plus réussi que les 500.000 ouvrages qu'il contient sortent forcément du lot quand le regard se met à voyager...

Joanina, à Coimbra (Portugal) © SDP

La plus baroque: Joanina, à Coimbra (Portugal)

Ses premières pierres ont été posées au XVIIIe siècle, sous le règne du souverain portugais Jean V. Chef-d'oeuvre d'architecture baroque, cette bibliothèque fait le bonheur des étudiants de l'université - la plus ancienne du Portugal - à côté de laquelle elle se trouve, grâce à l'éclectisme et l'importance des documents qu'elle abrite (notamment une bible hébraïque datée du XVe siècle). Les opulentes décorations, jadis financées par les richesses conquises au Brésil, sont faites de bois sculpté, de dorures ou de motifs laqués. Le tout sublimé par des plafonds en trompe-l'oeil peints par des artistes lisboètes. Tapies dans l'ombre, des créatures inattendues ont élu domicile tout en haut des rayons: des chauve-souris qui, dès le crépuscule, se mettent à voler à travers les trois salles de lecture. Gênant? Oui, car il faut protéger le mobilier dès la fermeture des portes. Et non, car ces mammifères constituent les parfaits prédateurs pour gober les insectes xylophages qui adorent grignoter le papier...

Oodi, à Helsinki (Finlande) © Kuvio

La plus moderne: Oodi, à Helsinki (Finlande)

Située en plein centre-ville de la glaciale Helsinki, cette magnifique "ode" - son nom en finnois - a demandé pas moins de deux décennies d'élaboration et quelque 98 millions d'euros avant d'ouvrir ses portes en décembre 2018. Reconnaissable à sa structure ondulante de bois et de verre, le lieu abrite environ 100.000 livres en dix-sept langues, faisant honneur à la réputation d'un pays qui reste considéré comme le plus alphabétisé du monde. Au coeur de ce navire littéraire ultramoderne, plusieurs surprises. D'abord des petits robots en forme de chariots qui se chargent du déplacement des ouvrages à travers les salles et les ascenseurs. Ensuite un espace entier où le bruit est encouragé, le "loft des nerds", avec des imprimantes 3D, des instruments de musique, des jeux vidéo et des casques de réalité virtuelle. Pas étonnant que l'IFLA (Fédération internationale des associations et institutions des bibliothèques) ait offert le titre de "bibliothèque de l'année" à ce complexe aussi futuriste que magnifique...

Sainte-Geneviève, à Paris (France) © SDP

La plus stylée: Sainte-Geneviève, à Paris (France)

Oeuvre la plus illustre de l'architecte Henri Labrouste (qui a été promu officier de la Légion d'honneur rien que pour ce travail-là), ce joyau parisien a été inauguré en 1851 et reste un véritable puzzle pour ceux qui tentent de répertorier les courants artistiques ayant inspiré son créateur. Entre les marbres noir et blanc, les colonnes en fonte, les fenêtres voûtées, les lampes de lecture en verre poli, le mobilier boisé ou le superbe plafond basilical, le mélange de styles peut donner le tournis. Pour les amoureux de littérature, le casse-tête commence d'ailleurs dès la façade extérieure, sur laquelle l'architecte a fait graver, sans aucune chronologie, les noms de 810 auteurs ou savants, de Shakespeare à Kepler, en passant par Descartes ou Galilée. Un condensé de trente siècles d'histoire qui ne livre qu'un petit aperçu de la collection - près de 2 millions de documents - conservée sur les étagères de ce chaos somptueux caché au coeur du Quartier Latin...

Bibliothèque royale, à Copenhague (Danemark) © SDP

La plus inspirée: Bibliothèque royale, à Copenhague (Danemark)

Bienvenue dans l'une des plus grandes bibliothèques de Scandinavie. Son enveloppe, façonnée de marbre sombre et de verre fumé, lui vaut le surnom de "diamant noir" et s'impose comme l'un des bâtiments phares de la cité danoise. Dominant l'île de Slotsholmen, ce lieu bâti en 1999 est, en réalité, l'un des quatre sites d'un complexe où les ouvrages de sciences sociales ou humaines, de médecine ou de biologie, d'histoire ou de littérature, sont soigneusement classés. Une fois passé l'immense atrium blanc - le contraste avec la façade externe est saisissant -, on déambule parmi 450 pièces et 800 portes. Pour la pause gourmande, parenthèse incontournable au Soren K, admirable restaurant gastronomique qui offre la vue sur les eaux du détroit de l'Oresund...

John Rylands Library, à Manchester (Grande-Bretagne) © Magnus D.

La plus gothique: John Rylands Library, à Manchester (Grande-Bretagne)

Selon un classement établi par le moteur de recherches de locations de vacances Holidu, ce joyau de la couronne britannique occupe la première place des plus belles bibliothèques "traditionnelles". Logée au sein du quartier très moderne de Spinningfields, elle détonne dans le paysage, avec ses airs de manoir hanté emballé de murs néogothiques. A l'intérieur, l'ambiance est feutrée, proposant un voyage dans le temps via une collection jalousée par tout le Vieux Continent, entre les enluminures médiévales, les tablettes d'argile de Mésopotamie, le plus ancien extrait du Nouveau Testament, les documents de la Révolution française ou les écrits de physique d'Isaac Newton. Des pépites qui sommeillent dans un décor de cathédrale ensorcelant, imaginé à l'épilogue du XIXe siècle par la veuve de John Rylands, magnat du textile qui fut en son temps l'homme le plus riche de tout Manchester...