Jean-Pierre, 54 ans, a été converti au végétarisme par sa fille Mélissa, qui le pratique depuis qu'elle est sortie de l'adolescence. Elle est depuis quelques années devenue complètement végane, lui s'autorise encore les produits de la mer, poissons et crustacés. Mais il leur est souvent arrivé, lorsqu'ils voyageaient ensemble (ou même séparément), d'être confrontés à cette situation que connaissent bien leurs pairs : " Une fois confortablement installés à l'hôtel, on s'aperçoit que la carte du restaurant ne propose que des plats à base de produits d'origine animale, évoque ce cadre bruxellois. Bien sûr, nous y sommes systématiquement attentifs aujourd'hui, mais il n'est pas toujours simple de trouver un hébergement " vegan friendly ", ça limite considérablement le choix. Et même ceux qui se disent ouverts aux végétariens n'offrent en général pas grand-chose de consistant. On ne prend jamais la demi-pension pour éviter les mauvaises surprises. "
...