Etre toute l'année en vacances, voilà un programme alléchant. Pour Marouane Ferchach, cela se rapproche un peu de son quotidien. Si le jeune homme de 27 ans travaille bel et bien, c'est aux quatre coins du monde qu'il exerce son métier.

Après un bachelier en marketing à la haute école Odisée de Bruxelles, Marouane a, en toute logique, cherché un emploi dans ce domaine. Malheureusement, les offres qui se présentaient n'avaient aucun lien avec son diplôme. "J'ai postulé pour des emplois en marketing et j'ai reçu des propositions pour être employé dans des entrepôts ou pour être coursier. Cela m'a amené une telle frustration que j'ai décidé de chercher dans un autre secteur. Le seul qui me plaisait et auquel j'ai pensé était le tourisme." En surfant sur Internet, le jeune homme est tombé sur une offre d'emploi pour la société de voyage TUI. Ayant toujours rêvé de partir travailler à l'étranger, Marouane a donc sauté sur l'occasion et a postulé. Après plusieurs entretiens, il pouvait préparer ses valises, destination Rhodes! Depuis 2019 il a accompagné les voyageurs à Salou, Majorque et aux îles Canaries et ce, 9 à 10 mois sur l'année.

A l'hôtel ou l'aéroport, Marouane est aux petits soins pour les clients. Il assure un bon accueil de ces derniers et leur fournit un service le plus irréprochable possible. Conseils sur les lieux à visiter ou bien sur l'hôtel, le jeune homme est aussi présent pour résoudre les potentiels conflits. "Il arrive que des clients soient mécontents. Un jour, l'un d'eux s'est plaint de ne pas avoir reçu une chambre avec vue sur mer comme demandé au préalable. Le ton est vite monté entre ce client et le personnel de l'hôtel qui assurait lui avoir administrer une chambre convenable. Mais l'homme restait sur ses positions et était en colère de ne pas voir la mer comme prévu. En nous dirigeant vers ladite chambre pour trouver une solution, nous avons vite constaté que si le client ne pouvait pas voir la mer, c'est simplement parce qu'il faisait nuit... Le lendemain, tout était rentré dans l'ordre et la personne était satisfaite. Ce genre de conflit reste assez anecdotique et drôle mais il faut être prêt à réagir en toutes circonstances."

Reuters
© Reuters

Loin des yeux mais près du coeur

L'inconvénient en travaillant loin de chez soi, c'est de ne pas pouvoir profiter de sa famille et de ses amis. "Je suis loin de ma famille et de mes amis belges, mais les retrouvailles sont d'autant plus satisfaisantes et notre lien est encore plus fort. Et puis ils viennent aussi souvent que possible me rendre visite." Un inconvénient masqué par les nombreux avantages qui découlent de ce boulot. "C'est un job qui m'apporte beaucoup et où je me développe personnellement et professionnellement. J'apprends de nouvelles langues et j'améliore mes compétences relationnelles. C'est un travail très flexible, ce qui me permet de découvrir d'autres horizons et d'autres cultures."

Pour le moment Marouane est épanoui dans son travail saisonnier. Il sait cependant que le jour où il aura envie de poser ses valises définitivement arrivera tôt ou tard, mais cela sera, sans aucun doute, dans un endroit ou le soleil brille toute l'année.

Etre toute l'année en vacances, voilà un programme alléchant. Pour Marouane Ferchach, cela se rapproche un peu de son quotidien. Si le jeune homme de 27 ans travaille bel et bien, c'est aux quatre coins du monde qu'il exerce son métier.Après un bachelier en marketing à la haute école Odisée de Bruxelles, Marouane a, en toute logique, cherché un emploi dans ce domaine. Malheureusement, les offres qui se présentaient n'avaient aucun lien avec son diplôme. "J'ai postulé pour des emplois en marketing et j'ai reçu des propositions pour être employé dans des entrepôts ou pour être coursier. Cela m'a amené une telle frustration que j'ai décidé de chercher dans un autre secteur. Le seul qui me plaisait et auquel j'ai pensé était le tourisme." En surfant sur Internet, le jeune homme est tombé sur une offre d'emploi pour la société de voyage TUI. Ayant toujours rêvé de partir travailler à l'étranger, Marouane a donc sauté sur l'occasion et a postulé. Après plusieurs entretiens, il pouvait préparer ses valises, destination Rhodes! Depuis 2019 il a accompagné les voyageurs à Salou, Majorque et aux îles Canaries et ce, 9 à 10 mois sur l'année.A l'hôtel ou l'aéroport, Marouane est aux petits soins pour les clients. Il assure un bon accueil de ces derniers et leur fournit un service le plus irréprochable possible. Conseils sur les lieux à visiter ou bien sur l'hôtel, le jeune homme est aussi présent pour résoudre les potentiels conflits. "Il arrive que des clients soient mécontents. Un jour, l'un d'eux s'est plaint de ne pas avoir reçu une chambre avec vue sur mer comme demandé au préalable. Le ton est vite monté entre ce client et le personnel de l'hôtel qui assurait lui avoir administrer une chambre convenable. Mais l'homme restait sur ses positions et était en colère de ne pas voir la mer comme prévu. En nous dirigeant vers ladite chambre pour trouver une solution, nous avons vite constaté que si le client ne pouvait pas voir la mer, c'est simplement parce qu'il faisait nuit... Le lendemain, tout était rentré dans l'ordre et la personne était satisfaite. Ce genre de conflit reste assez anecdotique et drôle mais il faut être prêt à réagir en toutes circonstances."L'inconvénient en travaillant loin de chez soi, c'est de ne pas pouvoir profiter de sa famille et de ses amis. "Je suis loin de ma famille et de mes amis belges, mais les retrouvailles sont d'autant plus satisfaisantes et notre lien est encore plus fort. Et puis ils viennent aussi souvent que possible me rendre visite." Un inconvénient masqué par les nombreux avantages qui découlent de ce boulot. "C'est un job qui m'apporte beaucoup et où je me développe personnellement et professionnellement. J'apprends de nouvelles langues et j'améliore mes compétences relationnelles. C'est un travail très flexible, ce qui me permet de découvrir d'autres horizons et d'autres cultures."Pour le moment Marouane est épanoui dans son travail saisonnier. Il sait cependant que le jour où il aura envie de poser ses valises définitivement arrivera tôt ou tard, mais cela sera, sans aucun doute, dans un endroit ou le soleil brille toute l'année.