Remontée de la Seine par les bateaux, visites des navires, rencontres avec les équipages venus du monde entier, feux d'artifice et concerts gratuits quotidiens: Rouen va faire la fête jusqu'à un final grandiose, la grande parade des voiliers.

"Lors de la dernière édition, nous avions eu entre quatre et six millions de visiteurs à Rouen sans prendre en compte la grande parade où les visiteurs se massent tout au long du fleuve jusqu'au Havre", rappelle Patrick Herr, président de l'association Armada qui organise cet événement qui a lieu tous les cinq ans. "A l'occasion des 30 ans de l'Armada, une cinquantaine de bateaux, civils et militaires, dont quatre paquebots, seront amarrés aux quais", annonce M. Herr.

L'Armada proposera plusieurs nouveautés, notamment l'installation de la plus haute tour panoramique mobile du monde (81 mètres) ou encore la présence de la frégate Hermione, intronisée invitée d'honneur de cette édition.

L'Hermione, célèbre frégate du marquis de La Fayette, embarqua en 1780 pour aller combattre aux côtés des insurgés américains en quête d'indépendance. Elle entrera dans Rouen le 7 juin dans la soirée au son des canons de plusieurs autres navires déjà installés.

. © Getty Images

Le coup d'envoi de cette septième édition sera donné, en amont de l'inauguration officielle, dans l'après-midi du 5 juin, avec la "grande pagaille" des Ofni, les Objets flottants non identifiés, ouverte à tous.

Cette année, pour la première fois, l'Armada accueille le Sedov, navire école de l'université maritime de Mourmansk, long de 118 mètres. "Ses mâts culminent à 60 mètres, c'est le plus haut du monde. On leur a demandé de procéder à des modifications techniques pour lui permettre de franchir les ponts sur la Seine", explique Patrick Herr.

Les visiteurs pourront aussi découvrir le quatre-mâts Santa Maria Manuela (Portugal), ancien navire de pêche à la morue, le Kruzenshtern, navire école de la marine nationale russe long de 123 m, ou encore l'Eagle, ancien navire du régime nazi désormais propriété de la marine américaine, qui effectue son retour à Rouen à l'occasion du 75e anniversaire du Débarquement en Normandie.

Ils pourront retrouver le Cisne Branco, trois-mâts brésilien de 76 mètres, dont c'est la 4e participation, ou les 110 marins mexicains du Cuauhtemoc (90 mètres). Et ils pourront rêver de prendre le large avec les 136 cadets du Dar Mlodziezy (Pologne), qui n'a manqué aucune édition de l'Armada.

Plus d'infos sur www.armada.org/