Notre Loire à nous

L'Office de Tourisme flamand est en train de plancher sur un projet qu'on aime beaucoup : la création d'un itinéraire dédié aux châteaux qui longent l'Escaut. S'inspirant de la célèbre région française de la Loire, cette route passera notamment par le robuste Steen d'Anvers, l'incontournable Château des Comtes de Gand, le Wissekerke (célèbre pour son pont suspendu en fer forgé - photo) ou e...

L'Office de Tourisme flamand est en train de plancher sur un projet qu'on aime beaucoup : la création d'un itinéraire dédié aux châteaux qui longent l'Escaut. S'inspirant de la célèbre région française de la Loire, cette route passera notamment par le robuste Steen d'Anvers, l'incontournable Château des Comtes de Gand, le Wissekerke (célèbre pour son pont suspendu en fer forgé - photo) ou encore l'immense Bornem (en province d'Anvers). Rendez-vous en 2023, donc, soit le temps nécessaire pour embellir les abords, améliorer les sentiers et changer les ampoules de ces fières forteresses. Après Namur (en 2011), Tournai (2014) et Charleroi (2017), c'est au tour de la ville de Liège d'accueillir la triennale Art Public. Un événement qui justifie amplement une escapade vers la Cité ardente, à la découverte de quelque dix-huit oeuvres disséminées un peu partout dans le centre-ville. Une béquille géante signée Emmanuel Dundic, une installation poético-musicale de Baloji, une longue fresque géométrique estampillée Blancbec, ou un promontoire jaune soleil posé par Adrien Tirtiaux au sommet d'un parking urbain... On y fonce, puisque c'est aussi interpellant pour les yeux qu'excellent pour les jambes. Infos et plan sur artpublic.be Jusqu'au 31 octobre. Début août, un très joli hôtel ouvrait ses portes à Hastière, en province de Namur. Le décor de ce lieu baptisé Les Sorbiers ? Une zone Natura 2000, le long d'un paisible bras de Meuse où loge une famille de castors et voguent quelques kayaks. Le bâtiment en pierre, ancienne propriété de la famille Boël et ex-domaine de vacances des Mutualités Socialistes, a été repensé afin de devenir un lieu écolabellisé. Ses atouts : trente-deux chambres charmantes, un restaurant dont le chef cueille ses ingrédients dans son jardin/verger, et l'île d'Androssart où sont organisées des balades thématiques dont les couleurs sont d'autant plus galantes à l'approche l'automne. lessorbiers.com Dès 65 euros la nuit.