Dans un premier temps, l'Islande pourra tester cinq cents touristes par jour, mais après quelques semaines, ce chiffre passera à quatre mille tests par jour. Les enfants ne devraient pas être dépistés. Le coût d'un tel test sera bientôt annoncé.

L'Islande compte quelque 1.800 infections confirmées. Seuls dix décès ont été signalés sur une population de 365.000 habitants. "L'objectif est de préserver les progrès que nous avons réalisés lorsque les touristes et voyageurs reprendront le chemin de l'Islande", a déclaré l'épidémiologiste en chef Thorolfur Gudnason.

Il a ajouté qu'il était logique de réadmettre les voyageurs maintenant qu'il n'y a presque plus d'infections. Les autorités locales estiment que le système sera en place pendant six mois.

Depuis janvier, les citoyens et les résidents qui reviennent de zones à risque sont obligés de s'isoler en confinement strict pendant deux semaines. Cette mesure a été étendue à tous les arrivants internationaux le 24 avril.

Dans un premier temps, l'Islande pourra tester cinq cents touristes par jour, mais après quelques semaines, ce chiffre passera à quatre mille tests par jour. Les enfants ne devraient pas être dépistés. Le coût d'un tel test sera bientôt annoncé. L'Islande compte quelque 1.800 infections confirmées. Seuls dix décès ont été signalés sur une population de 365.000 habitants. "L'objectif est de préserver les progrès que nous avons réalisés lorsque les touristes et voyageurs reprendront le chemin de l'Islande", a déclaré l'épidémiologiste en chef Thorolfur Gudnason. Il a ajouté qu'il était logique de réadmettre les voyageurs maintenant qu'il n'y a presque plus d'infections. Les autorités locales estiment que le système sera en place pendant six mois. Depuis janvier, les citoyens et les résidents qui reviennent de zones à risque sont obligés de s'isoler en confinement strict pendant deux semaines. Cette mesure a été étendue à tous les arrivants internationaux le 24 avril.