"La Croatie doit devenir une destination internationale compétitive, globalement reconnue et attractive pour les investisseurs", a dit le ministre du Tourisme, Veljko Ostojic, en présentant la stratégie du développement touristique, adoptée par le gouvernement.

"L'objectif principal de cette stratégie est que la Croatie intègre (vers 2020) le groupe des vingts pays les plus attractifs pour le développement touristique", a-t-il ajouté.

Selon une étude sur cette question réalisée par le Forum économique mondial (WEF), la Croatie occupait en 2011 la 34e position dans un classement comptant 139 pays, avec la Suisse, l'Allemagne et la France en tête.

Le gouvernement croate prévoit des investissements de 7 milliards d'euros pour parvenir à cet objectif, dont un tiers pour construire des hôtels et stations balnéaires --quelque 20.000 chambres supplémentaires-- et pour moderniser les capacités existantes dans le domaine du camping et des ports de plaisance, a précisé M. Ostojic.

L'objectif est de doubler en sept ans les recettes touristiques, à quelque 14 milliards d'euros et d'augmenter d'environ 40% le nombre de nuitées (actuellement d'environ 70 millions par an).

La Croatie est célèbre pour ses villes historiques telles Dubrovnik, Split ou encore Zadar mais aussi pour son patrimoine naturel et ses centaines de kilomètres de littoral.

Weekend.be avec Belga

"La Croatie doit devenir une destination internationale compétitive, globalement reconnue et attractive pour les investisseurs", a dit le ministre du Tourisme, Veljko Ostojic, en présentant la stratégie du développement touristique, adoptée par le gouvernement. "L'objectif principal de cette stratégie est que la Croatie intègre (vers 2020) le groupe des vingts pays les plus attractifs pour le développement touristique", a-t-il ajouté. Selon une étude sur cette question réalisée par le Forum économique mondial (WEF), la Croatie occupait en 2011 la 34e position dans un classement comptant 139 pays, avec la Suisse, l'Allemagne et la France en tête. Le gouvernement croate prévoit des investissements de 7 milliards d'euros pour parvenir à cet objectif, dont un tiers pour construire des hôtels et stations balnéaires --quelque 20.000 chambres supplémentaires-- et pour moderniser les capacités existantes dans le domaine du camping et des ports de plaisance, a précisé M. Ostojic. L'objectif est de doubler en sept ans les recettes touristiques, à quelque 14 milliards d'euros et d'augmenter d'environ 40% le nombre de nuitées (actuellement d'environ 70 millions par an). La Croatie est célèbre pour ses villes historiques telles Dubrovnik, Split ou encore Zadar mais aussi pour son patrimoine naturel et ses centaines de kilomètres de littoral. Weekend.be avec Belga