"Nous allons légiférer sur la création de parcs de plongée sous-marine. Nous allons autoriser l'accès à des épaves qui datent de plus de 50 ans et qui n'étaient jusqu'ici pas autorisées" à la plongée, a annoncé le ministre Harry Theocharis dans un entretien à l'AFP.

Un projet de loi sera présenté "d'ici un mois" pour ouvrir à la plongée les épaves de bateaux coulés entre 1860 et 1970, a-t-il dit.

Il n'a pas donné davantage de détails mais les fonds marins grecs sont connus pour abriter de nombreuses épaves datant des Première et Deuxième guerres mondiales, dont notamment le Britannic, jumeau du Titanic, qui a coulé en 1916 au large de l'île de Kea.

île de Kea, Getty Images
île de Kea © Getty Images

La Grèce, qui émerge d'une décennie de crise financière, compte sur le tourisme pour accélérer la croissance économique et l'emploi. Le secteur touristique réalise le quart du produit intérieur brut du pays et emploie 20% de la main d'oeuvre grecque.

Les revenus du tourisme ont augmenté de 12% en 2019, passant de 16 à 18,1 milliards d'euros en un an, a annoncé lundi le ministre lors d'une conférence de presse.

La Grèce prévoit que les touristes viennent encore plus nombreux en 2020. Ils étaient 31 millions l'an dernier, un nombre qui devrait augmenter de 5% cette année, selon les estimations.

Epave au large d'Epanomi en Grèce, Getty Images
Epave au large d'Epanomi en Grèce © Getty Images

Le ministre a reconnu "une pression sur les infrastructures" de certaines îles attractives, soulignant cependant que la Grèce "était bien loin des problèmes de (congestion) auxquels d'autres destinations étaient confrontées".

Avec le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis et d'autres ministres grecs, M. Theocharis se rend à Paris mardi pour un forum économique destiné à attirer l'investissement en Grèce.

"Nous allons légiférer sur la création de parcs de plongée sous-marine. Nous allons autoriser l'accès à des épaves qui datent de plus de 50 ans et qui n'étaient jusqu'ici pas autorisées" à la plongée, a annoncé le ministre Harry Theocharis dans un entretien à l'AFP.Un projet de loi sera présenté "d'ici un mois" pour ouvrir à la plongée les épaves de bateaux coulés entre 1860 et 1970, a-t-il dit.Il n'a pas donné davantage de détails mais les fonds marins grecs sont connus pour abriter de nombreuses épaves datant des Première et Deuxième guerres mondiales, dont notamment le Britannic, jumeau du Titanic, qui a coulé en 1916 au large de l'île de Kea. La Grèce, qui émerge d'une décennie de crise financière, compte sur le tourisme pour accélérer la croissance économique et l'emploi. Le secteur touristique réalise le quart du produit intérieur brut du pays et emploie 20% de la main d'oeuvre grecque.Les revenus du tourisme ont augmenté de 12% en 2019, passant de 16 à 18,1 milliards d'euros en un an, a annoncé lundi le ministre lors d'une conférence de presse.La Grèce prévoit que les touristes viennent encore plus nombreux en 2020. Ils étaient 31 millions l'an dernier, un nombre qui devrait augmenter de 5% cette année, selon les estimations.Le ministre a reconnu "une pression sur les infrastructures" de certaines îles attractives, soulignant cependant que la Grèce "était bien loin des problèmes de (congestion) auxquels d'autres destinations étaient confrontées".Avec le Premier ministre Kyriakos Mitsotakis et d'autres ministres grecs, M. Theocharis se rend à Paris mardi pour un forum économique destiné à attirer l'investissement en Grèce.