"Depuis le film, on est à nouveau assaillis ", confie Delphine Moreau, mi-amusée, mi-agacée. Celle qui tient la maison d'hôtes La cabane Japajo au Cap Ferret désigne, sans le nommer, Nous finirons ensemble, la suite des Petits mouchoirs. Le double blockbuster de Guillaume Canet a ravivé l'intérêt pour ce coin de paradis bordant le bassin d'Arcachon, à une heure de route de Bordeaux. Une publicité dont la propriétaire se serait bien passée. L'afflux de touristes n'enchante guère cette native de la presqu'île, revenue au bercail il y a quelques années. Elle ne peut pas offrir plus que ce qu'elle a. Son cabanon familial qui a traversé quatre générations (son arrière-grand-père y vivait déjà) ne comporte que deux chambres et affiche complet jusque fin septembre, séduisant les Robinson Crusoé qui se refilent en douce l'adresse de son gîte coupé du monde. Un parfum d'éden plane sur ce repaire en planches de bois avec vue sur la lagune. " Ce paysage nègre, superbe, où on respire un air riche et salé ", écrivait Cocteau. Rien ne semble avoir changé, ou presque, depuis la jeunesse du poète à l'époque où les pinasses à voile, ces embarcations à fond plat typiques du bassin, étaient le moyen le plus répandu pour naviguer sur le bras de mer.
...