Les cabines du futur téléphérique sont arrivées à Namur il y a quelques jours, mais c'est lundi que leur apparence a été dévoilée. "Bleu-vert, je ne sais pas comment qualifier cette couleur. Elle est inspirée du logo 'Namur Capitale, le coeur des Wallons'.

Le look des cabines s'inspire de celle des petits oeufs de l'ancien téléphérique qu'a connu Namur avec des mesures de sécurité et une accessibilité bien plus importantes", a souligné le bourgmestre Maxime Prévot.

Deux trains de trois cabines entreront en circulation dans les prochaines semaines pour être testées avant l'ouverture du téléphérique en mai prochain. "Les cabines font environ 2,5 mètres en hauteur, 1,80 mètre en largeur et 1,2 mètre en profondeur. Les banquettes sont relevables. Elles peuvent accueillir six personnes, un peu moins s'il y a un vélo, une chaise roulante ou une poussette", a précisé Benjamin Clément, conducteur de chantier pour la société POMA qui construit le téléphérique.

"L'équipe d'accueil et d'exploitation est presque constituée. Elle sera formée pendant deux ou trois semaines, surtout aux aspects techniques du métier avant l'ouverture au public", a indiqué Jean-Charles Dekeyser, responsable de l'équipe. Les stations amont et aval étaient encore en chantier lundi matin.

Plusieurs types d'essais, avec et sans charge, auront lieu avant la réception définitive de l'installation.

Les cabines du futur téléphérique sont arrivées à Namur il y a quelques jours, mais c'est lundi que leur apparence a été dévoilée. "Bleu-vert, je ne sais pas comment qualifier cette couleur. Elle est inspirée du logo 'Namur Capitale, le coeur des Wallons'. Le look des cabines s'inspire de celle des petits oeufs de l'ancien téléphérique qu'a connu Namur avec des mesures de sécurité et une accessibilité bien plus importantes", a souligné le bourgmestre Maxime Prévot. Deux trains de trois cabines entreront en circulation dans les prochaines semaines pour être testées avant l'ouverture du téléphérique en mai prochain. "Les cabines font environ 2,5 mètres en hauteur, 1,80 mètre en largeur et 1,2 mètre en profondeur. Les banquettes sont relevables. Elles peuvent accueillir six personnes, un peu moins s'il y a un vélo, une chaise roulante ou une poussette", a précisé Benjamin Clément, conducteur de chantier pour la société POMA qui construit le téléphérique. "L'équipe d'accueil et d'exploitation est presque constituée. Elle sera formée pendant deux ou trois semaines, surtout aux aspects techniques du métier avant l'ouverture au public", a indiqué Jean-Charles Dekeyser, responsable de l'équipe. Les stations amont et aval étaient encore en chantier lundi matin. Plusieurs types d'essais, avec et sans charge, auront lieu avant la réception définitive de l'installation.