L'archipel, aux plus de mille îles et leurs eaux cristallines de l'océan Indien, a rouvert dès l'an dernier à la mi-juillet ses frontières aux touristes étrangers, après une fermeture de trois mois.

Cette semaine, contrairement à plusieurs pays qui ne reçoivent plus de voyageurs en provenance d'Inde, le gouvernement des Maldives n'a apporté que de légères modifications à ses règles pour ces visiteurs. Les touristes arrivant d'Inde sont autorisés à séjourner dans un hôtel ou à bord d'un bateau. En revanche, ils n'ont pas le droit de s'installer dans les maisons d'hôtes des îles où vit le reste de la population locale, selon les nouvelles directives en vigueur.

Vacciner tout le secteur touristique

"La situation géographique de nos îlots nous aide à minimiser le risque (de contamination)", a déclaré à l'AFP Thoyyib Mohamed, responsable de l'autorité touristique du pays, Visit Maldives. "Chaque îlot abrite un complexe hôtelier unique et autonome. Même si nous avons quelques cas qui surgissent çà et là, nous pouvons les circonscrire au sein de ces complexes sans exposer la population locale", a-t-il poursuivi, lors d'un entretien téléphonique.

., Getty Images
. © Getty Images

Toujours selon M. Thoyyib, une campagne de vaccination a été lancée à destination des 50.000 employés du secteur touristique et des personnes fournissant des services liés à l'hôtellerie.

Nous voulons être le premier secteur touristique entièrement vacciné au monde

Il a précisé qu'environ 90% des travailleurs étaient déjà vaccinés.

Certains médias avaient évoqué l'intention des Maldives d'offrir la vaccination aux visiteurs étrangers. Mais les autorités ont affirmé n'avoir aucun projet immédiat allant dans ce sens tant que tous les Maldiviens et les résidents n'auraient pas tous reçu les deux doses du vaccin AstraZeneca ou Sinopharm. Plus des deux tiers des 330.000 habitants de l'archipel ont été vaccinés, selon les chiffres du ministère de la Santé.

Un peu plus de 29.000 cas de Covid-19 et 72 décès ont été recensés depuis le début de la pandémie.

Refuge de stars de Bollywood

Selon M. Thoyyib, le nombre d'Indiens en visite a diminué la semaine dernière en raison de la crise sanitaire sans précédent en Inde et de la suspension des liaisons aériennes qui en découle. Mais les Indiens restent les plus nombreux touristes de l'archipel.

Avant la pandémie, les Indiens occupaient la deuxième place derrière les Chinois, sortis du top 10 depuis.

Parmi les réfugiés de luxe de ces dernières semaines, certaines stars de Bollywood dont Alia Bhatt, son compagnon Ranbir Kapoor, ainsi que Shraddha Kapoor, qui a posté sur Instagram des photos d'elle faisant du yoga au coucher du soleil dans un complexe hôtelier des Maldives.

Selon la presse, les entreprises de jets privés connaissent une demande accrue de vols au départ de l'Inde à destination de l'Europe, du Moyen-Orient et des Maldives. Mais des locations en groupe ont aussi été remarquées.

Les Maldives ont attiré un nombre record de 1,7 million de touristes étrangers en 2019

"Il n'y a pas que les ultra riches", souligne The Print Rajan Mehra, responsable de la société d'aviation privée Club One Air, basée à New Delhi. "Ceux qui peuvent se permettre de prendre des jets privés prennent des jets privés".

Les Maldives ont attiré un nombre record de 1,7 million de touristes étrangers en 2019 dernier, soit une augmentation de 15% par rapport à 2018, selon le gouvernement. Les chiffres ont chuté à 555.494 l'an dernier, en conséquence de la pandémie, mais le secteur montre des signes de reprise.

Quelque 381.000 touristes étrangers ont séjourner dans le pays depuis le début de l'année.

L'archipel, aux plus de mille îles et leurs eaux cristallines de l'océan Indien, a rouvert dès l'an dernier à la mi-juillet ses frontières aux touristes étrangers, après une fermeture de trois mois. Cette semaine, contrairement à plusieurs pays qui ne reçoivent plus de voyageurs en provenance d'Inde, le gouvernement des Maldives n'a apporté que de légères modifications à ses règles pour ces visiteurs. Les touristes arrivant d'Inde sont autorisés à séjourner dans un hôtel ou à bord d'un bateau. En revanche, ils n'ont pas le droit de s'installer dans les maisons d'hôtes des îles où vit le reste de la population locale, selon les nouvelles directives en vigueur."La situation géographique de nos îlots nous aide à minimiser le risque (de contamination)", a déclaré à l'AFP Thoyyib Mohamed, responsable de l'autorité touristique du pays, Visit Maldives. "Chaque îlot abrite un complexe hôtelier unique et autonome. Même si nous avons quelques cas qui surgissent çà et là, nous pouvons les circonscrire au sein de ces complexes sans exposer la population locale", a-t-il poursuivi, lors d'un entretien téléphonique. Toujours selon M. Thoyyib, une campagne de vaccination a été lancée à destination des 50.000 employés du secteur touristique et des personnes fournissant des services liés à l'hôtellerie.Il a précisé qu'environ 90% des travailleurs étaient déjà vaccinés.Certains médias avaient évoqué l'intention des Maldives d'offrir la vaccination aux visiteurs étrangers. Mais les autorités ont affirmé n'avoir aucun projet immédiat allant dans ce sens tant que tous les Maldiviens et les résidents n'auraient pas tous reçu les deux doses du vaccin AstraZeneca ou Sinopharm. Plus des deux tiers des 330.000 habitants de l'archipel ont été vaccinés, selon les chiffres du ministère de la Santé. Un peu plus de 29.000 cas de Covid-19 et 72 décès ont été recensés depuis le début de la pandémie. Selon M. Thoyyib, le nombre d'Indiens en visite a diminué la semaine dernière en raison de la crise sanitaire sans précédent en Inde et de la suspension des liaisons aériennes qui en découle. Mais les Indiens restent les plus nombreux touristes de l'archipel. Avant la pandémie, les Indiens occupaient la deuxième place derrière les Chinois, sortis du top 10 depuis. Parmi les réfugiés de luxe de ces dernières semaines, certaines stars de Bollywood dont Alia Bhatt, son compagnon Ranbir Kapoor, ainsi que Shraddha Kapoor, qui a posté sur Instagram des photos d'elle faisant du yoga au coucher du soleil dans un complexe hôtelier des Maldives. Selon la presse, les entreprises de jets privés connaissent une demande accrue de vols au départ de l'Inde à destination de l'Europe, du Moyen-Orient et des Maldives. Mais des locations en groupe ont aussi été remarquées. "Il n'y a pas que les ultra riches", souligne The Print Rajan Mehra, responsable de la société d'aviation privée Club One Air, basée à New Delhi. "Ceux qui peuvent se permettre de prendre des jets privés prennent des jets privés".Les Maldives ont attiré un nombre record de 1,7 million de touristes étrangers en 2019 dernier, soit une augmentation de 15% par rapport à 2018, selon le gouvernement. Les chiffres ont chuté à 555.494 l'an dernier, en conséquence de la pandémie, mais le secteur montre des signes de reprise.Quelque 381.000 touristes étrangers ont séjourner dans le pays depuis le début de l'année.