1. Du monde aux balcons

Malgré l'étrange ambiance ayant enveloppé les villes du monde en 2020, le magazine britannique Time Out a tenu à honorer sa tradition et à établir son classement annuel des quartiers les plus branchés du moment. Après avoir récolté les avis de milliers de citadins, la revue a accordé la première place à l'Esquerra de l'Eixample, à Barcelone, réputé à la fois pour sa partie chic et sa zone résidentie...

Malgré l'étrange ambiance ayant enveloppé les villes du monde en 2020, le magazine britannique Time Out a tenu à honorer sa tradition et à établir son classement annuel des quartiers les plus branchés du moment. Après avoir récolté les avis de milliers de citadins, la revue a accordé la première place à l'Esquerra de l'Eixample, à Barcelone, réputé à la fois pour sa partie chic et sa zone résidentielle où il fait bon vivre. Le confinement, là-bas, a donné une nouvelle énergie aux lieux: dans les immeubles à appartements, les résidents organisaient des soirées où ils se paraient de costumes et dansaient jusqu'aux petites heures... A la deuxième place: Downtown, à Los Angeles. Coeur historique et financier de la métropole, le quartier séduit les foules avec ses bars rooftop, ses restos permettant de goûter des spécialités du monde entier ou ses bâtiments conçus par des starchitectes comme Frank Gehry. Ces derniers mois, DTLA (son surnom) a également été mis sous les projecteurs en raison des cris de contestation qui y ont résonné suite à la mort de George Floyd. C'est aussi là que l'on a rendu hommage au basketteur Kobe Bryant, icône du basket-ball tragiquement décédée en hélicoptère... et dont l'équipe des Lakers vient de faire son deuil définitif en atteignant le toit de la NBA. Le podium est complété par Sham Shui Po, à Hong Kong. Un quartier ouvrier plein de surprises, loin des gratte-ciel de verre et d'acier qui trônent tout près. L'ambiance est ici rustique, assurée par des artistes de rue, des boutiques d'artisans et des échoppes de street food où les nouilles s'échangent contre quelques cents. Le marché aux puces de Wong Kee, où l'on dégotte d'étranges jouets, mérite à lui seul le détour. Tout comme les merceries ou les marchands de gadgets high-tech avec lesquels on négocie en plein air, faisant clairement oublier aux passants qu'ils se promènent dans l'une des parties les plus pauvres de la ville...