Les richesses du Cambodge

Les richesses du Cambodge
© Laurence Bruyère

Les autorités cambodgiennes et les organismes locaux, défenseurs du Partenariat Mondial pour l'Education, souhaitent maintenir les enfants à l'école au-delà des premières années de scolarité © Laurence Bruyère

Depuis 1998, le Cambodge entré dans une période de stabilité et de sécurité civile © Laurence Bruyère

Riche en minéraux comme le fer et le zinc, des vitamines et en acide aminé, les insectes deviennent les palliatifs indispensables contre les pénuries alimentaires © Laurence Bruyère

Les insectes qui servent de nourriture sont mangés dans leur quasi-totalité. Il suffit juste de retirer au préalable les ailes de ces scarabées et ils croqueront délicieusement sous la dent © Laurence Bruyère

La collecte massive d'½ufs et d'oisillons par les cambodgiens est une menace à très court terme pour une quinzaine d'espèces d'oiseaux en voie d'extinction © Laurence Bruyère

Près de 40% des cambodgiens vivent sous le seuil de pauvreté. Il reste l'un des pays les plus démunis d'Asie © Laurence Bruyère

Les singes sont très appréciés des populations locales, aussi bien comme animal de compagnie que pour servir à la médecine traditionnelle ou encore à être mangé © Laurence Bruyère

Saveurs pleine d'exotisme avec ces fruits méconnus des nombreux vendeurs de rue : dourian, pomme cannelle, groseille de cythère ou encore sapote amarille ou autre sapotille ... © Laurence Bruyère

Entre bitume et chemin sableux, un attelage tirant une petite charrette au confort de fortune © Laurence Bruyère

Le sourire des enfants cambodgiens © Laurence Bruyère

La riziculture représente un enjeu fondamental pour le Cambodge, notamment, en terme de lutte contre la pauvreté rurale © Laurence Bruyère