Un choix logique pour Alain Collin, président de l'ASBL. "Les citoyens ont voté en faveur de la candidature de leur village. Avec une majorité de réponses positives, les autorités ont déposé leur dossier. Ce qui a fait pencher la balance pour le village, c'est la préservation de l'authenticité du village et la cohérence entre les bâtiments, avec un quartier en pierres calcaires. Il y a une belle vie associative et le village a la volonté de développer son tourisme."

Lancée en 1994, l'ASBL fête cette année ses 25 ans. "Les Plus Beaux Villages de Wallonie" veut mettre en avant la qualité patrimoniale des villages, afin d'accroître leur notoriété et favoriser ainsi leur développement économique. "Pour le village labellisé, c'est tout d'abord un sentiment de fierté. Ensuite, nous apportons notre aide dans l'élaboration d'une politique de développement durable et l'amélioration de la qualité de vie au sein du village, avec l'aménagement et la protection du patrimoine architectural notamment. Le label est aussi une carte de visite au niveau du tourisme. Le nombre de visiteurs peut augmenter", affirme Alain Collin.

Le président de l'ASBL ajoute que ce sont les villageois qui sont à la base des projets et qui doivent les construire selon leurs envies. Ils gardent donc le contrôle.

L'Assemblée générale était aussi l'occasion d'inaugurer l'exposition itinérante dédiée aux Plus Beaux Villages de Wallonie, en collaboration avec le collège communal de Pepinster. La cinquantaine de panneaux sera visible pendant trois semaines, avant de se diriger vers le village de Celles (Condroz), au mois de mai. À cette occasion, l'ASBL recevra plusieurs délégations étrangères pour fêter ses 25 ans.