Pour Pairi Daiza, ce sera, espérons-le, la cinquième naissance d'éléphant réussie, après celles des femelles Malee et Luna en février et juin 2019, du mâle Ta Wan en septembre 2017 et de la femelle Nang Faa en mai 2015.

Avec cette future naissance, le groupe d'éléphants s'élargira à 23 individus, dont 21 de la sous-espèce asiatique et deux de la sous-espèce africaine.

La liste rouge des espèces en danger de l'UICN indique que la population d'éléphants d'Asie à l'état sauvage a été réduite d'au moins 50% sur ces trois dernières générations.

Selon les dernières estimations, on ne trouve plus que 40.000 à 50.000 individus dans la nature, rappelle Pairi Daiza. Les principales raisons de l'extermination des éléphants d'Asie sont le braconnage et la disparition de leur habitat naturel.

Pour Pairi Daiza, ce sera, espérons-le, la cinquième naissance d'éléphant réussie, après celles des femelles Malee et Luna en février et juin 2019, du mâle Ta Wan en septembre 2017 et de la femelle Nang Faa en mai 2015. Avec cette future naissance, le groupe d'éléphants s'élargira à 23 individus, dont 21 de la sous-espèce asiatique et deux de la sous-espèce africaine. La liste rouge des espèces en danger de l'UICN indique que la population d'éléphants d'Asie à l'état sauvage a été réduite d'au moins 50% sur ces trois dernières générations. Selon les dernières estimations, on ne trouve plus que 40.000 à 50.000 individus dans la nature, rappelle Pairi Daiza. Les principales raisons de l'extermination des éléphants d'Asie sont le braconnage et la disparition de leur habitat naturel.