Plaisir au sommet

Hôtel Milla Montis, Meransen, Sud-Tyrol, Italie
...

Hôtel Milla Montis, Meransen, Sud-Tyrol, Italie La promesse. Si, pour vous, se couper du monde signifie montagnes, nature et grandes étendues, c'est l'endroit qu'il vous faut. L'architecte Peter Pichler a conçu un bâtiment mettant en valeur les Dolomites. La serviette qui accompagne le petit-déjeuner indique d'ailleurs "Savourez chaque moment", un joli clin d'oeil au chef Roland, qui concocte une cuisine délicieuse tout en utilisant des produits locaux. Sans oublier Franziska et son équipe, qui vous réserveront un accueil comme si vous vous connaissiez depuis toujours. Les chambres. Les 30 chambres ont une vue sur la montagne. Par ailleurs, les suites Spa disposent d'une baignoire sur pied et la suite Spa Plus d'un sauna privé. L'atmosphère. Sur le haut plateau ensoleillé de Meransen, les Dolomites sont à vos pieds, et cet hôtel tire le meilleur parti de son emplacement. Pas ostentatoire, mais élégant dans ses détails. On parle notamment de douches avec vue, de baies vitrées panoramiques ou d'une piscine qui donne l'impression de nager sur les nuages. Le Milla Montis combine l'atmosphère d'un hôtel familial chaleureux, un joli design et la sensation d'arriver chez des amis de très bon goût. Jingle bells. A 55 km, la station de ski de Gitschberg Jochtal n'est pas la plus grande de la région, mais avec un panorama de 500 sommets, elle est celle qui offre les vues les plus spectaculaires. Pas fan de ski? Les randonnées en raquettes ou sur luge, c'est très bien aussi. Tout comme le spa de l'hôtel: même s'il neige, il est agréable de s'y baigner, avant d'aller s'asseoir pour savourer un dîner de fête du chef. Les environs. Bolzano, Bressanone et Bruneck allient atmosphère alpine et style italien. Ces trois stations possèdent leur marché de Noël. En prime, à Bolzano, vous pouvez visiter l'Ötzi préhistorique, à Bruneck le musée Messner ainsi que le département Corones, conçu par Zaha Hadid, au sommet de la Kronplatz, et à Bressanone, vous pouvez profiter d'un spectacle de sons et lumières de Noël dans la cour du palais épiscopal. Envie d'avoir le souffle coupé devant le lac? Roulez jusqu'au Lago di Carezza ou au Lago di Braies. Hôtel Mariënhage, Eindhoven, Pays-Bas La promesse. Un moment de calme et de réflexion, sans partir à l'autre bout du monde: voilà ce qui attend les visiteurs de ce monastère augustin transformé en boutique-hôtel. Bien que toutes les chambres soient encore impressionnantes, des couloirs jusqu'à la réception, l'ensemble respire l'intimité. Le bâtiment a été rénové dans le respect du passé et a remporté le prix public néerlandais du "Meilleur bâtiment 2020". Les chambres. Les 80 entités sont dotées d'un subtil vitrail, clin d'oeil à l'histoire religieuse du bâtiment. Vous retrouverez, dans les chambres et suites gigantesques, un observateur d'étoiles pour les rêveries nocturnes. L'atmosphère. Dès l'arrivée, le "light art" moderne du duo néerlandais Studio Drift attire l'attention. En parallèle, on retrouve, dans l'un des couloirs, le plus ancien mur d'Eindhoven, datant de 1420. Le bâtiment entier repose sur la combinaison du passé et du présent. Les chambres portent des noms tels que Modern Monk ou Epic Eden, mais vous pouvez également vous détendre dans la cour ou dans le centre de bien-être. "We are the times" est accroché en lettres lumineuses sur la paroi latérale de l'hôtel. Un vieux dicton de saint Augustin qui résonnera longtemps après votre séjour... Jingle bells. Le soir de Noël, vous serez invité à déguster un menu festif de cinq plats à la Brasserie Rita, le restaurant de l'établissement. Les autres activités sont annulées pour cause de Covid, mais le récent festival de lumière Glow a accepté de laisser plusieurs installations en place, pour une promenade digestive. Les environs. Si l'endroit séduira les férus d'architecture, Eindhoven est aussi une cité tournée vers le design. Pour preuve, le Strijp S, jadis zone industrielle de Philips et aujourd'hui quartier abritant des entrepreneurs innovants. Des achats de dernière minute? Dans Kleine Berg, l'une des trois rues commerçantes de la ville, vous trouverez galeries, oeuvres d'art, boutiques et restaurants. Hôtel Magnolia, Quinta do Lago, Portugal (Algarve) La promesse. Un hébergement économique dans une région dédiée aux plus nantis. En prime, un excellent point de départ pour les amoureux de nature et de sport. Une navette gratuite vous emmène au Campus, un club exclusif (payant) comprenant courts de tennis et de padel, salle de sport haute performance, piscine et service de location de VTT. Ancien complexe de golf, Quinta do Lago propose aussi trois parcours de 18 trous primés. Les chambres. L'hôtel dispose de 74 chambres, trois suites avec un coin salon attenant et sept cottages avec baignoire, coin salon séparé et kitchenette. Nous avons dormi dans une chambre standard "plus" du rez-de-chaussée avec sa propre mini-terrasse. Pour ceux qui ont du mal à trouver le sommeil, vous profiterez de la technologie Sleephub: de la pluie, du vent et d'autres sons pour noyer tout ce qui vous empêche de vous assoupir. L'atmosphère. Il y a un parfum de Californie dans l'air, et nous ne parlons pas seulement du soleil. Les accents pastel et les enseignes néon rappellent un motel américain, tout comme l'atmosphère décontractée. Une petite piscine, un verre et... rien d'autre, même s'il y a aussi un sauna ou un Jacuzzi pour se détendre pendant que les enfants jouent au ping-pong ou regardent Netflix. Jingle bells. A Noël, des petits plats vous seront servis, mais pour être honnête, l'excellence culinaire se trouve ailleurs. Par exemple à l'Umami, le nouveau restaurant japonais de Quinta do Lago: un véritable festin. On a même proposé au jeune chef de déménager en Belgique... On ne sait jamais. Les environs. Un pur régal que d'explorer les sentiers entre la plage et la réserve naturelle de Ria Formosa à pied ou à vélo, en admirant les pins et les marais. Il s'agit de la plus longue portion ininterrompue de côte protégée... au monde. La communauté d'oiseaux en est visiblement très heureuse: on a aperçu (entre autres) des flamants roses ou une spatule. Pour une excursion d'une journée, direction la jolie et agréable vieille ville de Faro. Les Sources de Cheverny, Loire, France La promesse. Niché dans un écrin boisé de plus de 45 hectares, près des plus beaux châteaux de la Loire, ce domaine séduira les épris de nature et d'histoire comme les amateurs de vin. Les chambres. L'hôtel dispose de 49 chambres et suites réparties dans le château de Breuil datant du XVIIIe siècle, ainsi que dans les constructions contemporaines qui se fondent dans le paysage. Chaque déco est unique, pensée dans l'esprit de chaque lieu par la propriétaire Alice Tournier. Nous logions dans l'un des cabanons lumineux du Hameau des Marais. Une suite d'inspiration scandinave avec coin salon donnant sur une terrasse en bord d'étang et chambre privative. L'atmosphère. On pourrait passer aisément des journées entières sans sortir de ce petit coin de paradis qui donne l'impression d'être accueilli dans une maison de famille. Des vélos ainsi que des bottes Aigle dans toutes les pointures sont gracieusement mis à votre disposition. Un terrain de tennis et une vaste piscine extérieure - accessible aux beaux jours - raviront les sportifs. Un bain à remous en bois de chêne est posé à l'entrée d'un spa qui propose modelage de corps et soin du visage à base d'extraits de pépins de raisin dispensés par des thérapeutes de Caudalie. Au rez-de-chaussée du château, chacun fait ce qui lui plaît: la maîtresse des lieux a mis la main sur un billard et un baby-foot vintage, on y trouve aussi des jeux d'échecs en bois, un piano et un tourne-disques avec son choix de vinyles. Le Bar de l'Auberge organisera pour vous des dégustations de vin, l'occasion de découvrir le Romorantin. A la nuit tombée, il fait bon bouquiner dans un Togo de cuir caramel devant un feu de cheminée. Jingle bells. L'hôtel, qui se mettra bien sûr aux couleurs des fêtes, propose des formules pour les réveillons. Toutes permettent de découvrir la cuisine inventive du chef Frédéric Calmels, l'une d'elles incluant un dîner gastronomique au restaurant récemment ouvert, Le Favori, les 24 et 31 décembre. Les environs. Dès le début du mois de décembre, les châteaux de Touraine se parent de mille feux et proposent même des découvertes féeriques à la nuit tombée (touraineloirevalley.com).