Saint-Malo

Situé sur la côte nord de Bretagne, Saint-Malo était autrefois un repaire de flibustiers bretons. Souvent attaqué par la mer, le fameux nid de corsaires possède une muraille fortifiée de 1,8 kilomètre. Ces murs sont toujours debout et on peut en faire aujourd'hui le tour sans risque de prendre un boulet de canon. La forteresse offre une vue imprenable sur la vieille ville, mais aussi sur la mer couleur émeraude.

Saint-Malo © Getty

Dinard

"La Nice du Nord", ainsi surnomme-t-on Dinard. Très différente de Saint-Malo situé de l'autre côté de la Rance, Dinard est une station balnéaire mondaine. Prisée par les aristocrates britanniques, la ville possède d'élégantes villas de style anglais, dont beaucoup sont aujourd'hui classées. Dinard a connu son apogée à la Belle époque et est imprégnée encore aujourd'hui d'une atmosphère de la fin du XIXe siècle, dont témoignent sa plage et ses tentes rayées bleu et blanc.

Dinard et ses fameuses tentes de plages rayées © Getty Images
Dinard © Getty

Combourg

Surnommé le berceau du romantisme, Combourg est une petite ville bretonne construite au bord d'un lac. Le lieu est indissociablement lié à François-René de Chateaubriand, figure incontournable du romantisme français. L'écrivain a en effet passé une partie de son enfance au château médiéval de Combourg, sur les rives du Lac tranquille. Si vous cherchez un lieu où profiter du silence, vous savez où aller.

Le château de Combourg © Getty

Le canal d'Ille-et-Rance

Un bateau qui franchit une dénivellation de 27 mètres: en Bretagne, c'est possible. Sur le canal d'Ille-et-Rance, les Bretons ont conçu un tour de force technique pour le passage des bateaux. Il s'agit d'une série de onze écluses sur un parcours d'un peu plus de deux kilomètres. Pour admirer les écluses, rendez-vous près de Hédé-Bazouges. L'endroit offre une vue imprenable sur les convois de navires qui passent par ces écluses. N'hésitez pas louer un vélo et à pédaler le long des rives du canal. Vous traverserez une série de villages pittoresques et traverserez de jolis ponts fleuris.

La Rance © Getty

Dol-de-Bretagne

Située au bord d'une falaise, la commune de Dol-de-Bretagne peut s'enorgueillir d'une magnifique cathédrale gothique baptisée Saint-Samson. La façade nord est très sobre, tandis que la face sud est somptueusement décorée. Si vous nourrissez une passion pour les cathédrales, Dol-de-Bretagne possède un atout supplémentaire: le Cathédraloscope. Ce musée retrace le destin des bâtisseurs de cathédrales à travers des dessins et des maquettes. Cet été, il accueille également une exposition consacrée à l'enluminure et propose même des ateliers d'initiation à cet art.

La cathédrale de Dol-de-Bretagne © Getty

Cap Fréhel

Le Cap Fréhel est une langue de terre de la célèbre Côte d'Émeraude. Situé à environ soixante-dix mètres au-dessus du niveau de la mer, il offre l'une des plus belles vues de Bretagne. Partout, de grandes colonies d'oiseaux nichent sur les falaises de grès rose - certains d'entre eux construisent même leur nid dans les falaises. Certains rochers ont des formes capricieuses qui donnent lieu à des surnoms tel que le Chapeau de Napoléon. Deux phares complètent le tableau idyllique.

et presque en Bretagne... Le Mont Saint Michel

Le Mont-Saint-Michel est objet de convoitise territoriale depuis des siècles, à l'origine breton, cédé aux Normands au XIe siècle. Pour beaucoup, son appartenance géographique est liée à celle du lit Couesnou, rivière dont l'embouchure se situe justement dans la baie du Mont-Saint-Michel. C'est sur ce lit que s'appuient les revendications des Bretons convoitant le Mont. Et il semble en effet que ce lit se soit décalé de quelques kilomètres si l'on en croit la présence de la commune de Roz-sur -Couesnon, située à quelques kilomètres du lit actuel, en Bretagne justement. Une déviation que l'on retrouve dans ce proverbe breton : "Le Couesnou dans sa folie a mis le Mont en Normandie", dont la suite ne cache rien des espoirs bretons "mais quand il reprendra raison, le Mont redeviendra breton". Une chose est sûre, la "Merveille de l'Occident" mérite que l'on enjambe la "frontière" breto-normande pour aller la découvrir.

.Le Mont-Saint-Michel © Getty

Le Mont-Saint-Michel est la troisième attraction touristique la plus visitée de France, après la Tour Eiffel et Versailles. La petite île rocheuse attire 3,5 millions de personnes par an. À marée haute, l'eau autour de l'île monte très vite, selon la légende "aussi vite qu'un cheval au galop". La baie du Mont-Saint-Michel présente la plus grande différence de marée d'Europe: la différence entre marée basse et marée haute peut atteindre quinze mètres. Une abbaye médiévale surplombe le massif granitique du Mont-Saint-Michel. L'architecture du XIIIe siècle est si impressionnante que l'abbaye est parfois appelée Merveille de l'Occident. Inutile de dire que le Mont figure sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO.