A vélo le long de la Meuse

Il y a quelques semaines, le Limbourg hollandais a également dû faire face à des inondations dues à des précipitations extrêmes, mais elles n'étaient pas aussi graves qu'en Belgique. Frans Jansen (77 ans) a grandi le long de la Meuse. "De nombreux campings et petits cafés ont été inondés par les eaux et devront être reconstruits, mais je suis convaincu que cela sera vite le cas", nous dit Frans qui est guide cycliste sur le tronçon limbourgeois de EuroVelo 19, la Meuse et qui fait 160 kilomètres. "J'avais l'habitude de faire le parcours sur un vélo normal, mais maintenant que je suis un peu plus âgé, j'utilise un vélo électrique". Cela n'a en rien entamé l'enthousiasme de Frans qui partage ici ses coups de coeur.

"Mes racines se trouvent dans la vallée de la Meuse. C'est un immense réseau de lacs artificiels et de ports pittoresques où il fait bon vivre. Au cours de ma vie, trois mille hectares d'eau de loisirs ont été ajoutés, un formidable terrain de jeu pour ceux qui aiment la voile et les bateaux à moteur.

Pour explorer les bords de Meuse, une des options est de commencer par Maastricht et de remonter au fil de l'eau. Ce n'est pas les logements et lieux de restauration qui manque. En raison des nombreux magasins d'usine, le Limbourg attire de plus en plus les touristes et, dans leur sillage, des hôtels, magasins et restaurants.

., DR
. © DR

Une autre option est de commencer votre voyage à vélo à Roermond. Le port, et centre historique de cette ville commerçante, compte ainsi pas moins de vingt lieux où l'on peut se restaurer et même quelques étoilés. De nombreux Allemands de la région de la Ruhr aiment également y venir dîner. En été, Roermond a presque quelque chose de Saint-Tropez, avec ses grands yachts blancs dont les passagers débarquent pour se sustenter avant de remonter à bord.

À proximité il y a Stevensweert, une ancienne ville fortifiée située sur une île entre deux bras de la Meuse, et Thorn, qui est une attraction touristique depuis des années grâce à sa riche histoire remontant à la fin du Xe siècle et ses maisons blanches.

., DR
. © DR

L'ensemble de la véloroute Limburg Meuse traverse trois régions : Nord, centre et sud du Limbourg. Chacune des trois parties est différente.

S'il est tout à fait possible d'explorer la région à pied ou à vélo, en été, il y a également un service fluvial régulier qui permet d'embarquer avec votre vélo sur le bateau pour naviguer de village en village.

., DR
. © DR

Un autre endroit à ne pas manquer est le tout nouveau RivierPark Maasvallei. Une réserve naturelle qui regroupe plusieurs domaines et est gérée conjointement par la Belgique et les Pays-Bas. On peut y voir une nature sauvage avec ses arbres millénaires et des chevaux en liberté.

Dans le nord du Limbourg, on peut aussi découvrir dix oeuvres d'art et sur lesquelles on peut grimper ou s'asseoir. Elles racontent l'histoire très riche de la région. En effet, pendant des siècles, elle a été un pôle culturel majeur. Aujourd'hui cela reste un must pour les amateurs de vélo et de nature.

Plus d'informations : maasroutelimburg.nl

Citytrip à Breda

Tout autant que le Limbourg, le Brabant vaut lui aussi une visite. Myra Madeleine, journaliste spécialisée dans les voyages et la gastronomie, aime beaucoup Breda, la ville où elle vit et où elle est née. Elle n'est qu'à une bonne heure de route de Bruxelles ou à une demi-heure en train d'Anvers.

"Breda possède de belles réserves naturelles", dit-elle. Depuis le parking de la Schoolakkerplein, vous pouvez vous rendre à pied au Ginnekenmarkt en moins de cinq minutes. Commandez un café à emporter dans mon établissement préféré, Kleijne, ou un en-cas chaud chez Moeke et entrez directement dans le Markdal ou le Mastbos. C'est encore plus amusant si le chien vient avec vous, car au nord de la Bouvignedreef (82 ha), ils peuvent même courir en liberté. Le Galderse Meren est une autre merveilleuse zone de promenade adaptée aux chiens. D'octobre à mars, ils peuvent y nager et courir à leur guise.

., DR
. © DR

Dans le centre-ville, je ne peux que conseiller de pousser une tête jusqu'à la galerie Blind Walls. C'est comme visiter un musée d'art moderne, mais en extérieur. Grâce à une application web, vous découvrez les histoires qui se cachent derrière vingt peintures murales monumentales et vous arpentez des quartiers de Breda où vous ne seriez probablement jamais venu autrement.

Si les mesures covid le permettent, il est également merveilleux de louer un bateau par une journée ensoleillée et de découvrir Breda depuis l'eau. Vous pouvez monter à bord au Baai, l'un des plus chouettes endroits de la ville en été. L'endroit est décoré de façon nonchalante avec des tables en bois, des chaises longues, des lumières partout et un bar dans un ancien conteneur maritime. Si vous avez un peu plus de temps, naviguez jusqu'à la magnifique réserve naturelle de Biesbosch qui cache un magnifique dédale de petites rivières et de ruisseaux où vivent de nombreux castors, renards et oiseaux.

., DR
. © DR

Une autre idée est de grimper en haut du clocher de l'église qui fait près de cent mètres pour avoir une vue phénoménale sur le centre-ville. Après l'effort, je conseille de prendre un bon verre de vin au Café Noir, accompagné de bitterballen, les fameuses croquettes de viande.

., DR
. © DR

Si vous souhaitez marquer le coup, faites une réservation au Salon de Provence. Ce restaurant gastronomique exclusif vient d'être lancé par deux jeunes couples ayant un palmarès impressionnant et de grandes ambitions culinaires.

Une autre adresse que je recommande chaudement est le restaurant De Dames Pellens dans le centre-ville. À proximité se trouve le restaurant De Jongens van Zand en Klei. On y mange des pommes de terre du terroir brabançon. Pas juste écrasée en purée avec un filet de sauce, mais très préparées de façon subtile et surprenante.

Enfin, j'ai un conseil vin pour tous ceux qui passent la nuit à Breda. Saviez-vous que la région compte trente vignobles ? Et que, comme en France, on peut les visiter, mais aussi goûter et acheter du vin ? Dans un rayon de treize kilomètres autour de Breda, vous en trouverez pas moins de deux. À Chaam se trouve le fantastique vignoble Dassemus où Ron se concentre sur les variétés modernes. Il travaille de manière totalement biologique. Demandez-lui de vous parler de son Red Wilde 2019. Un beau vin naturel élaboré à partir de raisins Rondo et Baron cueillis à la main. L'autre vignoble à visiter absolument est le Domaine D'Heerstaayen à Strijbeek. Et pas seulement pour le vin ! C'est l'un des endroits les plus idylliques de la région. En outre, Peter est l'un des pionniers dans le domaine du vin au Brabant et une grande source d'inspiration pour les autres viticulteurs en raison de son énorme savoir-faire même s'il ne produit que quelques centaines de bouteilles par an. Si vous aimez le vin blanc, demandez à gouter son pinot gris de 2018. Comme les raisins ont été vendangés tardivement, ce vin a un arôme de miel".

Dans les bois

Frans Kapteijns est le plus célèbre garde forestier du Brabant. Vous pouvez le trouver sur Twitter sous le nom de @boswachterFrans, mais il est également coach de randonnée et guide nature. Lors des confinements il a continué à faire des visites nature, mais en tête-à-tête. "Montrer combien la nature est merveilleuse, c'est ce que j'aime faire", dit-il. Pour les visiteurs belges, je voudrais recommander trois réserves naturelles qui se prêtent particulièrement bien pour de longues promenades.

., DR
. © DR

La première est Landgoed De Utrecht dans la Campine brabançonne, d'une superficie de 2 500 hectares. Vous y trouverez de belles forêts de pins et au printemps, vous serez enivré par la délicieuse odeur du pin. Il existe un certain nombre de jolis itinéraires de randonnée, certains longent le magnifique ruisseau Reusel qui serpente à travers le paysage, d'autres traversent la forêt et le joli marais de Flaes.

Ma deuxième suggestion est une promenade dans l'Oisterwijkse Bossen en Vennen, une perle de réserve naturelle avec des lacs et des landes secrètes. Il existe de beaux itinéraires de randonnée, comme celui de Tienvennen qui commence au centre d'accueil de Natuurmonumenten. La forêt s'alterne avec de petits lacs où se baignent de nombreux oiseaux. Vous trouverez au coeur de la forêt un joli petit café, le Boshuis Venkraai.

., DR
. © DR

Enfin, il y a ma réserve naturelle préférée : la Kampina. On y trouve tout ce que la nature peut offrir : de beaux ruisseaux, de belles tourbières, de belles forêts de pins, des bruyères pourpres, des landes humides avec ici et là de belles petites collines. L'ascension d'une telle colline demande quelques efforts, mais ceux-ci sont largement récompensés par la vue au sommet.

Écoutez la balade podcast avec le forestier Frans dans l'une de ses réserves naturelles préférées, la Kampina, ici. Plus d'informations via boswachterfrans.com

Plus d'info: maasroutelimburg.nl

Il y a quelques semaines, le Limbourg hollandais a également dû faire face à des inondations dues à des précipitations extrêmes, mais elles n'étaient pas aussi graves qu'en Belgique. Frans Jansen (77 ans) a grandi le long de la Meuse. "De nombreux campings et petits cafés ont été inondés par les eaux et devront être reconstruits, mais je suis convaincu que cela sera vite le cas", nous dit Frans qui est guide cycliste sur le tronçon limbourgeois de EuroVelo 19, la Meuse et qui fait 160 kilomètres. "J'avais l'habitude de faire le parcours sur un vélo normal, mais maintenant que je suis un peu plus âgé, j'utilise un vélo électrique". Cela n'a en rien entamé l'enthousiasme de Frans qui partage ici ses coups de coeur."Mes racines se trouvent dans la vallée de la Meuse. C'est un immense réseau de lacs artificiels et de ports pittoresques où il fait bon vivre. Au cours de ma vie, trois mille hectares d'eau de loisirs ont été ajoutés, un formidable terrain de jeu pour ceux qui aiment la voile et les bateaux à moteur. Pour explorer les bords de Meuse, une des options est de commencer par Maastricht et de remonter au fil de l'eau. Ce n'est pas les logements et lieux de restauration qui manque. En raison des nombreux magasins d'usine, le Limbourg attire de plus en plus les touristes et, dans leur sillage, des hôtels, magasins et restaurants. Une autre option est de commencer votre voyage à vélo à Roermond. Le port, et centre historique de cette ville commerçante, compte ainsi pas moins de vingt lieux où l'on peut se restaurer et même quelques étoilés. De nombreux Allemands de la région de la Ruhr aiment également y venir dîner. En été, Roermond a presque quelque chose de Saint-Tropez, avec ses grands yachts blancs dont les passagers débarquent pour se sustenter avant de remonter à bord. À proximité il y a Stevensweert, une ancienne ville fortifiée située sur une île entre deux bras de la Meuse, et Thorn, qui est une attraction touristique depuis des années grâce à sa riche histoire remontant à la fin du Xe siècle et ses maisons blanches.L'ensemble de la véloroute Limburg Meuse traverse trois régions : Nord, centre et sud du Limbourg. Chacune des trois parties est différente.S'il est tout à fait possible d'explorer la région à pied ou à vélo, en été, il y a également un service fluvial régulier qui permet d'embarquer avec votre vélo sur le bateau pour naviguer de village en village. Un autre endroit à ne pas manquer est le tout nouveau RivierPark Maasvallei. Une réserve naturelle qui regroupe plusieurs domaines et est gérée conjointement par la Belgique et les Pays-Bas. On peut y voir une nature sauvage avec ses arbres millénaires et des chevaux en liberté. Dans le nord du Limbourg, on peut aussi découvrir dix oeuvres d'art et sur lesquelles on peut grimper ou s'asseoir. Elles racontent l'histoire très riche de la région. En effet, pendant des siècles, elle a été un pôle culturel majeur. Aujourd'hui cela reste un must pour les amateurs de vélo et de nature.Tout autant que le Limbourg, le Brabant vaut lui aussi une visite. Myra Madeleine, journaliste spécialisée dans les voyages et la gastronomie, aime beaucoup Breda, la ville où elle vit et où elle est née. Elle n'est qu'à une bonne heure de route de Bruxelles ou à une demi-heure en train d'Anvers."Breda possède de belles réserves naturelles", dit-elle. Depuis le parking de la Schoolakkerplein, vous pouvez vous rendre à pied au Ginnekenmarkt en moins de cinq minutes. Commandez un café à emporter dans mon établissement préféré, Kleijne, ou un en-cas chaud chez Moeke et entrez directement dans le Markdal ou le Mastbos. C'est encore plus amusant si le chien vient avec vous, car au nord de la Bouvignedreef (82 ha), ils peuvent même courir en liberté. Le Galderse Meren est une autre merveilleuse zone de promenade adaptée aux chiens. D'octobre à mars, ils peuvent y nager et courir à leur guise.Dans le centre-ville, je ne peux que conseiller de pousser une tête jusqu'à la galerie Blind Walls. C'est comme visiter un musée d'art moderne, mais en extérieur. Grâce à une application web, vous découvrez les histoires qui se cachent derrière vingt peintures murales monumentales et vous arpentez des quartiers de Breda où vous ne seriez probablement jamais venu autrement.Si les mesures covid le permettent, il est également merveilleux de louer un bateau par une journée ensoleillée et de découvrir Breda depuis l'eau. Vous pouvez monter à bord au Baai, l'un des plus chouettes endroits de la ville en été. L'endroit est décoré de façon nonchalante avec des tables en bois, des chaises longues, des lumières partout et un bar dans un ancien conteneur maritime. Si vous avez un peu plus de temps, naviguez jusqu'à la magnifique réserve naturelle de Biesbosch qui cache un magnifique dédale de petites rivières et de ruisseaux où vivent de nombreux castors, renards et oiseaux.Une autre idée est de grimper en haut du clocher de l'église qui fait près de cent mètres pour avoir une vue phénoménale sur le centre-ville. Après l'effort, je conseille de prendre un bon verre de vin au Café Noir, accompagné de bitterballen, les fameuses croquettes de viande.Si vous souhaitez marquer le coup, faites une réservation au Salon de Provence. Ce restaurant gastronomique exclusif vient d'être lancé par deux jeunes couples ayant un palmarès impressionnant et de grandes ambitions culinaires. Une autre adresse que je recommande chaudement est le restaurant De Dames Pellens dans le centre-ville. À proximité se trouve le restaurant De Jongens van Zand en Klei. On y mange des pommes de terre du terroir brabançon. Pas juste écrasée en purée avec un filet de sauce, mais très préparées de façon subtile et surprenante.Enfin, j'ai un conseil vin pour tous ceux qui passent la nuit à Breda. Saviez-vous que la région compte trente vignobles ? Et que, comme en France, on peut les visiter, mais aussi goûter et acheter du vin ? Dans un rayon de treize kilomètres autour de Breda, vous en trouverez pas moins de deux. À Chaam se trouve le fantastique vignoble Dassemus où Ron se concentre sur les variétés modernes. Il travaille de manière totalement biologique. Demandez-lui de vous parler de son Red Wilde 2019. Un beau vin naturel élaboré à partir de raisins Rondo et Baron cueillis à la main. L'autre vignoble à visiter absolument est le Domaine D'Heerstaayen à Strijbeek. Et pas seulement pour le vin ! C'est l'un des endroits les plus idylliques de la région. En outre, Peter est l'un des pionniers dans le domaine du vin au Brabant et une grande source d'inspiration pour les autres viticulteurs en raison de son énorme savoir-faire même s'il ne produit que quelques centaines de bouteilles par an. Si vous aimez le vin blanc, demandez à gouter son pinot gris de 2018. Comme les raisins ont été vendangés tardivement, ce vin a un arôme de miel".Frans Kapteijns est le plus célèbre garde forestier du Brabant. Vous pouvez le trouver sur Twitter sous le nom de @boswachterFrans, mais il est également coach de randonnée et guide nature. Lors des confinements il a continué à faire des visites nature, mais en tête-à-tête. "Montrer combien la nature est merveilleuse, c'est ce que j'aime faire", dit-il. Pour les visiteurs belges, je voudrais recommander trois réserves naturelles qui se prêtent particulièrement bien pour de longues promenades. La première est Landgoed De Utrecht dans la Campine brabançonne, d'une superficie de 2 500 hectares. Vous y trouverez de belles forêts de pins et au printemps, vous serez enivré par la délicieuse odeur du pin. Il existe un certain nombre de jolis itinéraires de randonnée, certains longent le magnifique ruisseau Reusel qui serpente à travers le paysage, d'autres traversent la forêt et le joli marais de Flaes.Ma deuxième suggestion est une promenade dans l'Oisterwijkse Bossen en Vennen, une perle de réserve naturelle avec des lacs et des landes secrètes. Il existe de beaux itinéraires de randonnée, comme celui de Tienvennen qui commence au centre d'accueil de Natuurmonumenten. La forêt s'alterne avec de petits lacs où se baignent de nombreux oiseaux. Vous trouverez au coeur de la forêt un joli petit café, le Boshuis Venkraai.Enfin, il y a ma réserve naturelle préférée : la Kampina. On y trouve tout ce que la nature peut offrir : de beaux ruisseaux, de belles tourbières, de belles forêts de pins, des bruyères pourpres, des landes humides avec ici et là de belles petites collines. L'ascension d'une telle colline demande quelques efforts, mais ceux-ci sont largement récompensés par la vue au sommet. Écoutez la balade podcast avec le forestier Frans dans l'une de ses réserves naturelles préférées, la Kampina, ici. Plus d'informations via boswachterfrans.comPlus d'info: maasroutelimburg.nl