Tokyo vue d'en haut

Il est difficile de prendre la mesure depuis le sol de l'immensité de Tokyo, la capitale du Japon qui accueillera les Jeux olympiques à compter du 23 juillet. Mais des points de vue haut perchés dans la mégapole offrent d'impressionnantes perspectives.

Tokyo vue d'en haut
.

tokyo © Getty

La tour Tokyo Skytree, le plus haut édifice du Japon (634 mètres) inauguré en 2012, compte deux plateformes d'observation qui avant la pandémie attiraient en moyenne 4,5 millions de visiteurs par an. Par temps clair, la vue depuis la Tokyo Skytree porte jusqu'à 70 kilomètres, avec le Mont Fuji en arrière-plan semblant veiller sur la mégalopole.

Tokyo © Getty

Le "Tembo Deck" est situé à un peu plus de la mi-hauteur de la tour, offrant une vue à 360 degrés de la jungle urbaine en contrebas, derrière des baies vitrées. La seconde plateforme élève ses visiteurs de 450 mètres.

Tokyo © Getty

Autre édifice emblématique de la capitale, la Tour de Tokyo est une structure métallique directement inspirée de la Tour Eiffel, et qui la dépasse de peu (332,6 mètres). De couleur rouge et blanche comme le drapeau japonais, la Tour de Tokyo offre deux observatoires, dont le plus haut culmine à 250 mètres de hauteur.

Tokyo © Getty

Inauguré en 1958, le monument a ainsi connu dans sa jeunesse les premiers Jeux olympiques organisés à Tokyo, en 1964: une époque où le Japon était en pleine effervescence économique, relevant la tête après la Seconde Guerre mondiale.

Tokyo © Getty

Une atmosphère très différente de celle des "Jeux de la pandémie" qui s'annoncent, avec des restrictions à la pelle pour tous les participants.

Tokyo © Reuters

"Shibuya Sky", le plus récent poste d'observation à Tokyo, est situé au-dessus du célèbre carrefour du quartier branché de Shibuya, avec ses cinq passages piétons géants et toujours bondés.

Tokyo © Reuters

Cette plateforme a ouvert en 2019 au sommet d'un nouvel immeuble de 230 mètres de hauteur. Et il y a aussi des hamacs, pour ceux qui préfèrent avoir la tête dans les nuage