Voyage écologique

Une nouvelle génération de consommateurs s'est engagée dans des idéaux écologiques et durables. Un engagement qui affecte non seulement ce que nous mangeons et portons, mais aussi notre comportement en voyage. A l'avenir, de plus en plus de voyageurs chercheront des alternatives à l'avion, comme le train (de nuit) ou la location d'une voiture électrique au lieu d'un modèle classique. Un nombre croissant de voyagistes et d'hôteliers sont également conscients de l'impact négatif que le tourisme peut avoir sur l'environnement et luttent activement contre les déchets et la pollution.

getty
© getty

Dans les années à venir, des hôtels, des centres de villégiature et des cabanes dans les arbres continueront d'ouvrir dans des endroits beaux et agréables, mais cela se fera de façon plus écologiquement responsable. Pensez aux hôtels décorés avec des meubles recyclés et des matériaux durables, qui proposent un menu végétalien ou encore qui sensibilisent leur personnel à la biodiversité de la région.

Bleisure travel

Du nomade numérique écrivant un article sur une plage au Sri Lanka au manager vérifiant ses e-mails depuis un télésiège en Suisse, du freelance travaillant dans un café au PDG travaillant à domicile tous les mercredis : dans de nombreux emplois, les frontières entre le travail et les loisirs sont devenues plus perméables grâce aux progrès technologiques. Cela touche également le secteur des voyages.

getty
© getty

Le Bleisure travel (contraction de business et de loisirs) est la combinaison d'un voyage d'affaires et d'un voyage de loisirs, une tendance qui va s'accentuer dans les années à venir. De plus en plus de personnes combinent un week-end, ou des vacances entières, à une réunion ou une conférence à l'étranger. Ils y vont seuls, avec un partenaire ou même en famille. À l'heure actuelle, selon l'American Global Business Travel Association, un voyageur d'affaires sur trois associe au moins une fois par an quelques jours de détentes à son voyage professionnel

Voyages personnalisés

Que ce soit au Japon pour pratiquer l'art ancestral du bain de forêt, à Tchernobyl pour visiter le site nucléaire ou au Maroc pour apprendre la poterie traditionnelle : les voyages se spécialisent de plus en plus. L'époque où nous voyagions pour faire "un peu de tout" dans un autre pays est révolue. Fini le temps où l'on visitait quelques églises et châteaux, goûtait un peu de vin en passant avant de conclure par un peu de lecture sur la plage.

getty
© getty

Le voyageur d'aujourd'hui sait ce qu'il veut et voyage de plus en plus souvent avec un but précis en tête comme trois semaines de surf, regarder les étoiles ou faire un trek en montagne. Le consommateur d'aujourd'hui sait ce qui convient le mieux à sa personnalité. Du coup, lorsque nous voyageons, nous recherchons des destinations et des activités qui correspondent à nos intérêts personnels.

Une nouvelle génération de consommateurs s'est engagée dans des idéaux écologiques et durables. Un engagement qui affecte non seulement ce que nous mangeons et portons, mais aussi notre comportement en voyage. A l'avenir, de plus en plus de voyageurs chercheront des alternatives à l'avion, comme le train (de nuit) ou la location d'une voiture électrique au lieu d'un modèle classique. Un nombre croissant de voyagistes et d'hôteliers sont également conscients de l'impact négatif que le tourisme peut avoir sur l'environnement et luttent activement contre les déchets et la pollution. Dans les années à venir, des hôtels, des centres de villégiature et des cabanes dans les arbres continueront d'ouvrir dans des endroits beaux et agréables, mais cela se fera de façon plus écologiquement responsable. Pensez aux hôtels décorés avec des meubles recyclés et des matériaux durables, qui proposent un menu végétalien ou encore qui sensibilisent leur personnel à la biodiversité de la région.Du nomade numérique écrivant un article sur une plage au Sri Lanka au manager vérifiant ses e-mails depuis un télésiège en Suisse, du freelance travaillant dans un café au PDG travaillant à domicile tous les mercredis : dans de nombreux emplois, les frontières entre le travail et les loisirs sont devenues plus perméables grâce aux progrès technologiques. Cela touche également le secteur des voyages. Le Bleisure travel (contraction de business et de loisirs) est la combinaison d'un voyage d'affaires et d'un voyage de loisirs, une tendance qui va s'accentuer dans les années à venir. De plus en plus de personnes combinent un week-end, ou des vacances entières, à une réunion ou une conférence à l'étranger. Ils y vont seuls, avec un partenaire ou même en famille. À l'heure actuelle, selon l'American Global Business Travel Association, un voyageur d'affaires sur trois associe au moins une fois par an quelques jours de détentes à son voyage professionnelQue ce soit au Japon pour pratiquer l'art ancestral du bain de forêt, à Tchernobyl pour visiter le site nucléaire ou au Maroc pour apprendre la poterie traditionnelle : les voyages se spécialisent de plus en plus. L'époque où nous voyagions pour faire "un peu de tout" dans un autre pays est révolue. Fini le temps où l'on visitait quelques églises et châteaux, goûtait un peu de vin en passant avant de conclure par un peu de lecture sur la plage.Le voyageur d'aujourd'hui sait ce qu'il veut et voyage de plus en plus souvent avec un but précis en tête comme trois semaines de surf, regarder les étoiles ou faire un trek en montagne. Le consommateur d'aujourd'hui sait ce qui convient le mieux à sa personnalité. Du coup, lorsque nous voyageons, nous recherchons des destinations et des activités qui correspondent à nos intérêts personnels.