Selon la police locale, Madalyn Davis, une Britannique de 21 ans, a fait une chute de trente mètres d'une falaise située dans la réserve de Diamond Bay en Australie, alors qu'elle voulait profiter d'un lever de soleil pour faire un selfie.

D'après le quotidien The Sun, Madalyn Davis avait passé la soirée avec quelques amis. En fin de nuit, ils ont décidé de franchir les barrières de sécurité afin de s'asseoir au bord des rochers dans l'idée de réaliser des photos du lever du soleil. C'est alors que le drame s'est produit, vers 6h30 du matin. La jeune fille est tombée et son corps n'a été retrouvé que quelques heures plus tard par la police maritime.

Madalyn Davis était arrivée en Australie à la fin de l'année dernière de Lincoln, en Angleterre, et prévoyait de commencer une nouvelle vie en Australie. Elle était suivie pas plus de 15 000 followers sur Instagram.

View this post on Instagram

1 2 1 2 licky licky

A post shared by Madalyn davis (@madalyn_davis_) on

Paula Masselos, la maire de Waverley où s'est passé le drame a déclaré au Daily Telegraph australien que son conseil municipal était dévasté d'apprendre cette mort. La commune veut sanctionner les visiteurs qui risquent leur vie à Diamond Bay pour une simple photo. Ce spot spectaculaire est très connu des touristes malgré sa dangerosité. En août 2019, une autre femme de 27 ans y est également décédée dans des circonstances similaires.

La prise de selfie dans des endroits à risque est de plus en plus plébiscitée par les touristes aux quatre coins de la planète. Le selfie tue cinq fois plus de personnes que les attaques de requins. Et de plus en plus chaque année, avec les perches et la sophistication croissante des smartphones. D'octobre 2011 à novembre 2017, au moins 259 personnes sont mortes en prenant des selfies dans le monde, selon la publication indienne Journal of Family Medecine and Primary Care, contre à peine 50 tuées par des requins. L'Inde étant le pays le plus dangereux pour réaliser des selfies.

Lire aussi: Le selfie, une frénésie touristique de plus en plus mortelle

Selon la police locale, Madalyn Davis, une Britannique de 21 ans, a fait une chute de trente mètres d'une falaise située dans la réserve de Diamond Bay en Australie, alors qu'elle voulait profiter d'un lever de soleil pour faire un selfie.D'après le quotidien The Sun, Madalyn Davis avait passé la soirée avec quelques amis. En fin de nuit, ils ont décidé de franchir les barrières de sécurité afin de s'asseoir au bord des rochers dans l'idée de réaliser des photos du lever du soleil. C'est alors que le drame s'est produit, vers 6h30 du matin. La jeune fille est tombée et son corps n'a été retrouvé que quelques heures plus tard par la police maritime.Madalyn Davis était arrivée en Australie à la fin de l'année dernière de Lincoln, en Angleterre, et prévoyait de commencer une nouvelle vie en Australie. Elle était suivie pas plus de 15 000 followers sur Instagram. Paula Masselos, la maire de Waverley où s'est passé le drame a déclaré au Daily Telegraph australien que son conseil municipal était dévasté d'apprendre cette mort. La commune veut sanctionner les visiteurs qui risquent leur vie à Diamond Bay pour une simple photo. Ce spot spectaculaire est très connu des touristes malgré sa dangerosité. En août 2019, une autre femme de 27 ans y est également décédée dans des circonstances similaires.La prise de selfie dans des endroits à risque est de plus en plus plébiscitée par les touristes aux quatre coins de la planète. Le selfie tue cinq fois plus de personnes que les attaques de requins. Et de plus en plus chaque année, avec les perches et la sophistication croissante des smartphones. D'octobre 2011 à novembre 2017, au moins 259 personnes sont mortes en prenant des selfies dans le monde, selon la publication indienne Journal of Family Medecine and Primary Care, contre à peine 50 tuées par des requins. L'Inde étant le pays le plus dangereux pour réaliser des selfies. Lire aussi: Le selfie, une frénésie touristique de plus en plus mortelle