Après Dubaï et Milan c'est à Londres que Giogio Armani aurait décidé d'implanter son prochain hôtel de luxe.

En effet, selon le Daily Mail, Giorgio Armani serait en passe d'acquérir l'Admiralty Arch (Arche de l'Amirauté), bien de l'Etat abritant actuellement des bureaux. Le monument a été mis en vente par le gouvernement de David Cameron.

Reliant Trafalgar Square au palais de Buckingham, cette arche a été construite en 1911 par Edouard VII en mémoire de sa mère la reine Victoria. Elle fait partie de "the ceremonial route", l'itinéraire suivi lors des cérémonies protocolaires de la famille royale. Formant un arc de cercle, elle est composée de trois arcs gigantesques, dont celui du milieu ne peut être emprunté que par la reine seule lors des cérémonies. Un symbole architectural fort donc.

Cet hôtel - dont l'inauguration est prévue pour décembre 2015 comme le laisse entendre le quotidien britannique - devrait compter une centaine de chambres avec suite royale, restaurants, bars et boutiques. Une restructuration architecturale qui ne coûterait pas moins de 120 millions d'euros. Toutefois, la cession de l'Admiralty Arch n'est pas confirmée officiellement confirmée à ce jour.

Après Dubaï et Milan c'est à Londres que Giogio Armani aurait décidé d'implanter son prochain hôtel de luxe. En effet, selon le Daily Mail, Giorgio Armani serait en passe d'acquérir l'Admiralty Arch (Arche de l'Amirauté), bien de l'Etat abritant actuellement des bureaux. Le monument a été mis en vente par le gouvernement de David Cameron. Reliant Trafalgar Square au palais de Buckingham, cette arche a été construite en 1911 par Edouard VII en mémoire de sa mère la reine Victoria. Elle fait partie de "the ceremonial route", l'itinéraire suivi lors des cérémonies protocolaires de la famille royale. Formant un arc de cercle, elle est composée de trois arcs gigantesques, dont celui du milieu ne peut être emprunté que par la reine seule lors des cérémonies. Un symbole architectural fort donc. Cet hôtel - dont l'inauguration est prévue pour décembre 2015 comme le laisse entendre le quotidien britannique - devrait compter une centaine de chambres avec suite royale, restaurants, bars et boutiques. Une restructuration architecturale qui ne coûterait pas moins de 120 millions d'euros. Toutefois, la cession de l'Admiralty Arch n'est pas confirmée officiellement confirmée à ce jour.