The End, d'Heather Phillipson, AFP
The End, d'Heather Phillipson © AFP

"The End" (la fin), de l'artiste britannique Heather Phillipson, n'est pas seulement une sculpture, mais une oeuvre multimédia, puisque les caméras du drone filmeront en direct les alentours, images qui seront accessibles sur un site internet dédié.

L'oeuvre prendra place jusqu'en mars 2022 sur le quatrième socle de la célèbre place londonienne, où des oeuvres se succèdent depuis 1998.

"The End" remplace ainsi à "The Invisible Enemy Should Not Exist" (l'ennemi invisible ne devrait pas exister), une oeuvre recréant une sculpture ancienne irakienne détruite par les jihadistes du groupe Etat islamique, qui s'y trouvait depuis deux ans.

"The End" (la fin), de l'artiste britannique Heather Phillipson, n'est pas seulement une sculpture, mais une oeuvre multimédia, puisque les caméras du drone filmeront en direct les alentours, images qui seront accessibles sur un site internet dédié.L'oeuvre prendra place jusqu'en mars 2022 sur le quatrième socle de la célèbre place londonienne, où des oeuvres se succèdent depuis 1998."The End" remplace ainsi à "The Invisible Enemy Should Not Exist" (l'ennemi invisible ne devrait pas exister), une oeuvre recréant une sculpture ancienne irakienne détruite par les jihadistes du groupe Etat islamique, qui s'y trouvait depuis deux ans.