Le jeune animal âgé de 7 ans, qui rejoint ainsi un groupe de quatre gorilles, souffre d'épilepsie, une affection que ses congénères allemands n'ont pas acceptée.

Kiki est une gorille des plaines de l'Ouest vivant en Afrique Centrale et Occidentale, dans les chaudes forêts tropicales. De par sa santé fragile, elle ne pèse que 40 kilos, contrairement aux autres espèces menacées de son genre dont le poids est compris entre 53 et 104 kilos.

L'animal sera introduit progressivement dans le groupe d'Anvers, composé du mâle Kumba et des femelles Victoria, Amahoro et Mambele. Le processus d'intégration "sera continuellement rectifié en fonction des réactions des membres du groupe", souligne le Zoo. "Deux soigneurs sont venus d'Heidelberg pour l'accompagner les premiers jours. Kiki fait d'abord connaissance visuellement. Puis, une introduction par phases sera entreprise séparément auprès de chaque gorille. Le processus complet prendra une dizaine de jours", avant que la femelle ne soit présentée aux visiteurs.

Le Zoo d'Anvers espère ainsi "apporter davantage d'assurance et de tranquillité" à la jeune gorille.

Le jeune animal âgé de 7 ans, qui rejoint ainsi un groupe de quatre gorilles, souffre d'épilepsie, une affection que ses congénères allemands n'ont pas acceptée. Kiki est une gorille des plaines de l'Ouest vivant en Afrique Centrale et Occidentale, dans les chaudes forêts tropicales. De par sa santé fragile, elle ne pèse que 40 kilos, contrairement aux autres espèces menacées de son genre dont le poids est compris entre 53 et 104 kilos. L'animal sera introduit progressivement dans le groupe d'Anvers, composé du mâle Kumba et des femelles Victoria, Amahoro et Mambele. Le processus d'intégration "sera continuellement rectifié en fonction des réactions des membres du groupe", souligne le Zoo. "Deux soigneurs sont venus d'Heidelberg pour l'accompagner les premiers jours. Kiki fait d'abord connaissance visuellement. Puis, une introduction par phases sera entreprise séparément auprès de chaque gorille. Le processus complet prendra une dizaine de jours", avant que la femelle ne soit présentée aux visiteurs. Le Zoo d'Anvers espère ainsi "apporter davantage d'assurance et de tranquillité" à la jeune gorille.