Lire en préambule Peut-on encore voyager en avion si l'on a une conscience écologique?
...

EN TRAINAVANTAGESEn général, un trajet inférieur à 300 kilomètres coûte moins cher en train.Les TGV polluent beaucoup plus que les trains normaux, mais ils affichent souvent complet. Pour cette raison, le ratio entre énergie et voyageur s'équilibre. Ouigo et IZI sont des compagnies low cost qui emploient des TGV français.Lors des voyages de nuit en train, votre sommeil se synchronise avec le temps de voyage : vous gagnez du temps et vous éviter de louer une chambre d'hôtel. Malheureusement, la demande diminue, sauf en Europe de l'Est.Lors d'un voyage en avion, les bagages sont toujours source de grosses dépenses : chaque kilo ou centimètre supplémentaire vous coûte de l'argent. Vous n'avez pas ce problème avec le train. INCONVÉNIENTTrouver une correspondance bon marché et avantageuse demande une certaine organisation. Voici quelques sites utiles : Grenstreinbus.be ou Seat61.comEn cas de promotion, vous devez aller très vite : les tickets les moins chers se vendent en un clin d'oeil.Les avions sont plus rapides, et ce même si vous comptez le temps passé à la douane.CONSEILVous voulez voyager dans toute l'Europe ? Grâce à InterRail, c'est possible : moyennant 531 euros, vous avez accès à tout le réseau européen pendant 15 jours. Contrairement aux idées reçues, le tarif s'applique à tous les âges. Néanmoins, vous devrez parfois payer un supplément pour les voyages de nuits et les TGV. InterRail Pass n'est pas toujours la solution idéale : dans le sud et l'ouest de l'Europe, les tarifs des sociétés ferroviaires sont moins chers en soi.Bruxelles - Barcelone : 140 eurosEN BUS AVANTAGESLes voyages en bus se sont enfin débarrassés de leur réputation d'archaïsme. Aujourd'hui, le tourisme en car attire même un public jeune et connecté.Les bus sont une solution environnementale pour voyager. Notamment parce que ce type de cars e ne s'arrêtent que lorsque c'est nécessaire et affichent souvent complets.Les prix sont très abordables, surtout si vous arrivez à profiter d'une promotion.Beaucoup de petites agences de voyages organisent des trajets en bus où le logement est souvent inclus. Une formule adaptée aux aventuriers qui préfèrent planifier leurs escapades sans trop se casser la tête.INCONVÉNIENTNiveau confort, il y a mieux. Néanmoins, les compagnies y travaillent. La plupart des bus internationaux ont le wifi et une prise sous chaque siège : cela suffit déjà à beaucoup d'entre nous.Les voyages en bus paraissent interminables pour les longues distances : il faut 20 heures pour aller à Barcelone.Les embouteillages sont inévitables.CONSEILConsidérée comme la plus grosse compagnie internationale de bus, FlixBus vous fait voyager de Bruxelles à Uherské Hradi¨t? (République tchèque), à Aoste (Italie) et Pau (France) pour environ 50 euros : les offres sont surprenantes et variées. En Belgique, l'entreprise possède 19 relais. Vous voulez réserver seul ou en groupe ? Alors rendez-vous sur le site Busfan.be. Bruxelles - Barcelone : 29 eurosEN VOITUREAVANTAGESLa voiture reste le moyen de transport le plus flexible. Inutile de réfléchir à une heure de départ ou à une étape au cours de voyage.Les voyages en voiture sont relativement respectueux de l'environnement à condition que vous utilisiez des voitures électriques ou des voitures partagées, c'est-à-dire du covoiturage. Vous pouvez en réserver une via la plateforme BlaBlaCar ou TaxiStop.Vous pouvez amener votre maison avec vous : remorquer sa caravane augmente néanmoins la consommation de 60%, mais cela reste toujours plus écologique qu'une nuit à l'hôtel (douche, repas, électricité, services inclus, services divers). Le camping s'impose comme le moyen le plus écologique.INCONVENIENTSLa voiture est le moyen de transport le plus coûteux pour voyager (beaucoup de paramètres jouent un rôle : le genre de voiture, la distance parcourue, le nombre de péages sur la route, etc.)Dans certains pays plus traditionnels, il existe peu de bornes de recharges. Généralement, elles nécessitent une carte d'abonnement. Évitez de rouler trop vite ou de prendre trop de bagages si vous décidez de prendre une voiture électrique.Les embouteillages, sur la Route du Soleil par exemple, gâchent déjà vos vacances avant qu'elles n'aient commencé.CONSEILSi vous décidez de prendre votre voiture, choisissez votre logement consciemment. Lorsque vous recherchez une maison de vacances ou un hôtel, vérifiez si le label Clé Verte figure sur leurs sites. Cet écolabel mondial récompense les habitations qui respectent l'environnement. Bruxelles - Barcelone : 225 euros (essence : 133 euros - péage : 92 euros)EN VÉLOAVANTAGESVoyager en vélo reste le moyen le plus respectueux de l'environnement. Partez à l'aventure, prenez le temps de découvrir vraiment et entretenez votre forme !N'hésitez pas à combiner bus et vélo. Dans la plupart des pays européens, vous ne payerez pas de supplément. La Belgique est une exception.La Belgique et les Pays-Bas ont des pistes cyclables magnifiques, comme les routes LF et le réseau de RAVeL. Recherchez des itinéraires longue distance en Europe sur Eurovelo.com.Rien de plus agréable que d'enfourcher son vélo pour découvrir les merveilles d'un pays. Grâce à un vélo de montagne, vous pouvez notamment vous balader à des endroits inaccessibles en voiture.INCONVÉNIENTSUn cycliste considère le voyage plus important que la destination. Tout le monde ne ressent pas le besoin de se détendre en vacances. N'oubliez pas que tous les pays ne sont pas aussi plats que la Belgique. Vous avez déjà vu le col des Alpes ? Ouch...Les vélos électriques rendent les trajets un peu plus faciles, mais les longues distances sont une tout autre histoire. Surtout si les conditions météorologiques sont défavorables. Vous ne pouvez pas prendre énormément de bagages, à moins que vous ne vous soyez arrangés au préalable ou que vous fassiez partie d'un voyage cycliste organisé.CONSEILLe vélo peut aussi être le moyen pour faire de nouvelles connaissances. Grâce à Warmshower.org, vous pouvez loger chez d'autres cyclotouristes. Ce réseau compte 76 500 hôtes dans 161 pays. Une plateforme idéale pour rencontrer de nouveaux compagnons de route.Bruxelles - Barcelone : gratuit EN BATEAUAVANTAGELe transport en bateau gagne en popularité. Les services de transports maritimes connaissent un nouvel élan partout en Europe et les bateaux de croisières font escale dans le monde entier. Le Queen Mary 2 vous emmène, par exemple, directement à New-York.Voyager en bateau reste une manière élégante et parfois extrêmement luxueuse de voyager. La destination joue un rôle presque secondaire. Les passagers passent souvent toute leur croisière à bord du bateau.INCONVENIENTSLes gros bateaux de croisières fonctionnent avec du mazout et rejettent leurs eaux usées dans l'océan. Leur impact sur l'environnement est similaire à celui des avions. Les plus gros paquebots dotés de cinq restaurants, d'une salle d'auto-tamponneuses et d'une patinoire sont particulièrement polluants.Les croisières coutent une fortune. Les ferrys ne sont pas non bon marché sauf si vous les achetez en last-minute via Taxistop.CONSEILPourquoi ne pas embarquer sur un cargo ? Le cargo-container de Volvo à Gand accueille à chaque escale une poignée de passagers, en direction de Göteborg. Certains d'entre eux sont parfois étonnamment luxueux. Vous voulez voyez dans le monde ? C'est possible : passez de Houston à Singapour en passant par le Canal de Suez par exemple. Le voyage n'est pas touristique du tout : le cargo ne reçoit qu'une dizaine de passager maximum.Bruxelles -Barcelone : indisponible