Le face-kini fait fureur sur les plages chinoises

Tout récemment encore, la petite cagoule en lycra faisait office de symbole révolutionnaire. Aujourd’hui, c’est auprès des plagistes chinois que le face-kini a trouvé preneur: la capuche protègerait en effet le visage des rayons-UV, réputés nocifs pour la peau. Mais la subversive coiffe a bien d’autres tours dans son capuchon.


En Chine, avoir la peau blême est synonyme de beauté : comme le dit l’adage, ‘peaux pâles cachent des milliers de tares’. En Occident, les peaux hâlées ont également perdu en popularité – tout particulièrement depuis l’émission de communiqués alarmistes quant aux dangers du bronzage excessif.

Tandis que les Européens apeurés se tartinent d’écran total des pieds à la tête et qu’ils investissent dans les chapeaux de soleil à larges bords, les Chinois pèchent par l’excès : c’est carrément cagoulés qu’ils se rendent à plage. Sans oublier que le face-kini se porte généralement avec maillot une pièce…

Le contenu intégré souhaite enregistrer et/ou accéder à des informations sur votre appareil. Vous n’avez pas donné l’autorisation de le faire.
Cliquez ici pour autoriser cela de toute façon

En plus de protéger des rayons du soleil, la cagoule tiendrait également les requins à l’écart. Rien que cela.

KS

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content