L’infidélité en Belgique

Non, nous ne sommes pas tous égaux devant l’infidélité. C’est du moins ce qui ressort des premiers chiffres d’un site spécialisé dans la tromperie conjugale.

Il existe depuis quelques mois un site web spécialisé dans l’infidélité, ayant pour but (sic) de « sauver les couples ». Il nous propose une cartographie de la Belgique en fonction du nombre d’inscriptions (sans toutefois préciser si la campagne de pub était nationale ou non).

Quoi qu’il en soit, on y apprend donc qu’il vaut mieux être en couple en Flandres, qu’il y a 63% d’hommes inscrits pour 37% de femmes et que 91% des personnes sont mariées. Les 30-50 ans sont les plus représentés.

Bref, mauvaise nouvelle pour les épouses bruxelloises ayant passé la trentaine…

Vous avez repéré une erreur ou disposez de plus d’infos? Signalez-le ici

Partner Content