Que faire ce week-end : notre agenda pour les 6 et 7 août

Les Jardins d'Annevoie © Daniel Fouss

On fait quoi ce week-end ? Le Vif Weekend vous donne des idées pour passer du bon temps, dehors comme dedans. Bon amusement !

1. On se balade au clair de lune dans les Jardins d’Annevoie

L'homme à la source, aux Jardins d'Annevoie.
L’homme à la source, aux Jardins d’Annevoie. © SDP

Si l’endroit vaut déjà le détour en journée, pour ceux qui désirent se balader à l’ombre des arbres centenaires et se rafraîchir à proximité des fontaines et jets d’eau, le soir les Jardins d’Annevoie et leur château se parent, ce mois-ci, de mille feux. Un spectacle son et lumière en 3D y raconte en effet la vie de Charles-Alexis de Montpellier, qui a imaginé cet éden wallon, témoin du génie hydraulique de l’époque. On est alors au XVIIIe siècle, à un moment de l’histoire où toutes sortes de croyances animent la société, et le concepteur apparaît alors comme un personnage énigmatique, lui qui crée avec la nature un lieu presque magique, avec ses jets d’eau animés sans machinerie aucune. “Une fois la nuit tombée, si nous tendons l’oreille, nous percevons certains bruits étranges dans les Jardins. Ne serait-ce pas la source d’inspiration de Charles-Alexis ? N’est-ce pas là l’origine de son œuvre ?”, s’interroge les créateurs de ce show de vidéo-mapping intitulé L’homme à la source. Une autre façon d’appréhender ce site emblématique du Namurois.

2. On revoit ses classiques du patrimoine à Bruxelles

L'expo sur Michel Polak à la Fondation Boghossian.
L’expo sur Michel Polak à la Fondation Boghossian. © Silvia Cappellari

Qui a dessiné la Villa Empain, ce splendide bâtiment Art déco du boulevard Franklin Roesevelt à Bruxelles? Réponse: Michel Polak (1885-1948). Un architecte finalement peu connu du grand public, par rapport à Victor Horta par exemple, mais qui a pourtant réalisé de très belles œuvres dans la capitale, à l’instar du Résidence Palace ou de l’hôtel Plaza. “Si l’œuvre de Polak est représentative des styles de la fin du XIXe siècle et de la première moitié du XXe siècle, elle se distingue par son opulence et son luxe. A travers ses réalisations transparaît l’évolution du métier de l’architecte vers l’architecte-artiste et un intérêt croissant pour l’Orient, l’Art africain et les découvertes en égyptologie”, explique-t-on à la Fondation Boghossian, qui rend hommage à ce travail au fil d’une exposition pour tous les passionnés d’art de bâtir et de patrimoine.

Villa Empain – Expo Polak Jusqu’au 21 août.

La Villa Empain de Michel Polak.
La Villa Empain de Michel Polak. © SDP – Michel Polak – Fondation Boghossian
Le Résidence Palace de Michel Polak.
Le Résidence Palace de Michel Polak. © SDP – Michel Polak – Fondation Boghossian

3. On fait des châteaux de sable à Bredene

Qui fera le plus beau château de sable lors du Championnat de Belgique?
Qui fera le plus beau château de sable lors du Championnat de Belgique? © Getty Images

Les as de la pelle, du râteau et du petit seau, ont rendez-vous ce samedi 6 août à Bredene pour le championnat de Belgique de châteaux de sable, ouvert à tous ceux qui veulent faire la démonstration de leur talent face à la mer. Les équipes de 6 personnes, composées de maximum de 2 adultes, peuvent s’inscrire à la réception près du poste de plage 2 à partir de 13 heures. Le thème de cette édition 2022: les contes de fées. Et pour ceux qui désirent d’abord s’inspirer, ou qui préfèrent regarder que bâtir… Il est aussi possible de faire un détour par Middelkerke où le Festival de sculptures de sable bat son plein. 6000 tonnes de sables ont été utilisées pour créer des saynètes remplies… de dinosaures.

Visit Bredene Tél.: 059/56 19 70. Le 6 août de 13h à 17h30

Zand Sculpturen Festival Jusqu’au 11 septembre.

4. On rencontre de preux chevaliers à La Roche-en-Ardenne

Les Ruines du château féodal de La Roche-en-Ardenne.
Les Ruines du château féodal de La Roche-en-Ardenne. © Getty Images

Dominant la ville ardennaise et l’Ourthe, les ruines de ce château féodal datant des XIe-XIIe et XIIIe siècles retrouvent leur faste d’antan le temps d’un week-end médiéval, organisé épar la compagnie de la Licorne. Au menu: parade en ville, spectacle d’escrime, campement et artisanat d’époque, fauconnerie, archerie… Sans oublier la venue du fantôme de la Comtesse Berthe de La Roche qui, certains soirs, hante l’endroit de son ombre inquiétante.

© DR

Partner Content