La Compagnie des Indes, un centre Spa à succès à Charleroi

25/05/10 à 14:13 - Mise à jour à 14:13

Source: Weekend

Alliance hautement ... probable entre bien-être et amour du mobilier indien, la Compagnie des Indes est probablement l'une des réussites les plus surprenantes la région de Charleroi.

La Compagnie des Indes, un centre Spa à succès à Charleroi

© G.V.

Qui aurait parié, dans cette zone médiatisée plus souvent qu'à son tour pour sa pauvreté ou son insécurité, sur l'envol d'un centre de relaxation perdu au milieu de nulle part ? Pourtant, la Compagnie des Indes vient de remporter le prix du meilleur Spa d'Europe (ou en tout cas, de France et Belgique) à Neuilly, face à de prestigieuses enseignes de la trempe du Ritz ou du Carlton. " Notre fierté vient notamment du fait que ce sont les clients eux-mêmes, en remplissant des grilles de satisfaction liées à ce concours, qui nous ont fait élire. Pas seulement dix professionnels ", raconte Paul-Henri Lallemand qui, avec son épouse Raymonde, a monté de toute pièce cette nouvelle institution installée à Joncret, entre Gerpinnes et Charleroi.

L'histoire démarre en 2007, mais il faut remonter à 1995 pour en dépoussiérer la genèse véritable : c'est année-là, le passionné des Indes qu'est Paul-Henri Lallemand monte son négoce de meubles indiens sous l'appellation " La Compagnie des Indes ". Six ans plus tard, suite aux remous causés par les tensions entre l'Inde et son voisin pakistanais, l'importateur range son commerce au placard... le temps de trouver un nouveau concept, qu'il implantera dans l'entrepôt où reposaient jadis ses meubles. C'est en effet en 2006 que son épouse, active dans le milieu du bien-être, se retrouve elle aussi en quête d'un nouveau projet. " Le mariage de nos deux passions nous a semblé naturel. Durant neuf mois, nous avons tout construit nous-mêmes. Mais suite à un problème avec Electrabel, nous avons véritablement entamé l'activité de centre Spa en septembre 2008 ", confie encore Paul-Henri.

La grosse originalité du concept tient évidemment à la place prépondérante prise par l'Inde dans le dispositif. De la décoration aux soins, en passant par la nourriture ou les produits utilisés, tout est estampillé d'un bindi sur le front : tant son épouse, plongée depuis ses voyages sur le semi-continent dans la culture ayurvédique (l'une des plus vieilles médecines du monde), que lui-même n'auraient pu imaginer autre angle d'attaque pour leur espace de bien-être. " Les massages que nous prodiguons ici ne sont pas uniquement esthétiques, ils sont basés également sur le bien-être et la régénération. On travaille beaucoup sur les chakras et les méridiens ", explique l'heureux entrepreneur, pas pressé d'élargir son Spa au grand public, sachant qu'il est plein, archi-plein en permanence : un succès qui s'explique aussi par la formule de la Compagnie des Indes, où seuls deux Spa privatifs sont disponibles. A 90 euros les deux heures privatives tout compris (peignoir serviette, jus d'orange, etc.), l'enseigne se situe au-dessus de ses concurrentes au niveau tarifaire. Curieux, dans une région comme celle-là ? " C'est vrai que Charleroi est une région pauvre, difficile, mais quand vous regardez nos espaces privatifs et leur disponibilité, vous verrez que pour dégoter un rendez-vous pour un samedi soir, il faut se lever tôt ! ". Autant dire qu'il y a des amateurs dans la région, et même au-delà, puisque la clientèle essaime de tout le pays.

Guy Verstraeten

En savoir plus sur:

Nos partenaires