Le face-kini conquerra-t-il le monde? (en images)

27/07/15 à 14:26 - Mise à jour à 14:28

Il donne à ses adeptes des allures de catcheurs mexicains on the beach: le face-kini connaît un succès grandissant en Chine, où la pâleur est synonyme de raffinement. Le face-kini leur permet alors d'entretenir leur teint de porcelaine, et d'offrir au regard des scènes surréalistes.

Pour les Chinoises en vacances, la pâleur de peau est synonyme de raffinement, tandis que le hâle et la peau cuivrée sont l'apanage des travailleurs agricoles.

D'où le succès du face-kini, accessoire souvent assorti d'une combinaison intégrale portée près du corps, pour se baigner sans brunir mais aussi pour se prémunir des piqûres de méduse.

Sur les plages bondées de Qingdao, ancienne colonie allemande et station balnéaire très touristique de la côte orientale de la Chine, les baigneuses masquées ne surprennent plus, même si les face-kinis adoptent des teintes de plus en plus fluo.

Souvent d'un âge respectable et ne sachant pas nager, elles rentrent dans l'eau en portant leur bouée, ou restent agrippées aux lignes de flottaison. De loin, on peut avoir l'impression d'une brochette de super-héros émergeant des profondeurs marines...

Désormais les combinaisons couvrantes et les face-kinis, en coton fin ou en acrylique, se déclinent dans toute une gamme de couleurs, s'inspirant même des masques bariolés traditionnels de l'opéra de Pékin. Reste à savoir si les Occidentales seraient prêtes à celà pour se protéger des méfaits du soleil.

En savoir plus sur:

Nos partenaires