Pourquoi les séries nous rendent intelligents

15/05/17 à 14:44 - Mise à jour à 15:02

Source: Weekend

Une théorie vient apaiser notre culpabilité lorsqu'on se retrouve au lit, un soir de plus, devant un écran plutôt qu'un roman. Selon le philosophe Philippe Nassif, Mad Men, Urgences et consorts nous apporteraient plus qu'un simple divertissement.

On connaissait le binge watching, qui consiste à dévorer en un week-end une saison entière. Voici le speed watching, ou le fait de regarder une série en accéléré pour en connaître plus vite le dénouement. Au vu de telles pratiques, on pourrait défendre l'idée qu'on tient là la première drogue dure immatérielle de notre siècle. Des produits extrêmement addictifs, portés par la technologie hypnotique de l'écran et conçus pour nous faire perdre notre temps au lieu de nous adonner à des activités culturelles plus nobles. Mais, selon Philippe Nassif, philosophe et spécialiste de la pop culture - il a signé notamment Pop philosophie, avec Mehdi Belhaj Kacem (Denoël) -, ce point de vue ne rendrait pas justice à notre expérience de téléspectateur. D'après la thèse qu'il a développée dans une conférence à la School of Life, à Paris, intitulée " Les séries nous rendent-elles meilleurs ? ", loin d'être un divertissement chronophage, elles seraient un parfait entraînement pour entretenir son estime de soi et pour évoluer en étant un peu plus proche de son désir.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Vif/l'Express bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur LeVif.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Nos partenaires